POLITIQUE
05/12/2018 15:53 EST | Actualisé 05/12/2018 15:54 EST

Montréal: l'opposition dénonce des «annonces partisanes» et porte plainte devant le Directeur général des élections

L'administration Plante a effectué deux annonces importantes dans des secteurs visés par des élections partielles.

Lionel Perez, chef intérimaire d'Ensemble Montréal et chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Montréal.
HuffPost Québec
Lionel Perez, chef intérimaire d'Ensemble Montréal et chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Montréal.

L'opposition à l'hôtel de ville de Montréal dénonce des annonces jugées partisanes et électoralistes, payées avec les fonds de la Ville. Une plainte a été déposée au Directeur général des élections du Québec (DGÉQ).

Au cours des derniers jours, l'administration de Valérie Plante a procédé à deux annonces dans les deux districts actuellement visés par des élections partielles.

Samedi, la mairesse a annoncé un grand projet de réfection du boulevard Gouin dans l'arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, où les électeurs doivent se choisir un nouveau maire d'arrondissement. Ce boulevard longeant la rivière des Prairies est considéré par certains comme la «pire route du Québec».

Mercredi, elle a annoncé son plan d'intégration des nouveaux arrivants dans le district Saint-Michel, qui est sans élu depuis l'élection de Frantz Benjamin à l'Assemblée nationale.

Ce n'est pas par hasard qu'elle fait son annonce à Saint-Michel.Lionel Perez

Un «signal aux électeurs»

C'en est trop pour le chef de l'opposition, Lionel Perez.

«La semaine dernière à Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, aujourd'hui à Saint-Michel... Comme par hasard, il y a deux élections partielles», dit-il.

M. Perez et sa formation, Ensemble Montréal, ont déposé une plainte au DGEQ pour l'annonce de samedi, faite en compagnie de la candidate de Projet Montréal pour la mairie d'arrondissement, Caroline Bourgeois. Celle sur l'intégration des immigrants poserait aussi problème à leurs yeux.

«Des ressources de la Ville de Montréal ont été utilisées pour cette annonce. On va attendre l'enquête du DGEQ, mais ce n'est pas par hasard qu'elle fait son annonce à Saint-Michel. Habituellement, ce genre d'annonce se fait à l'hôtel de ville. C'est clairement un signal aux électeurs», lance-t-il.

À LIRE AUSSI:

Montréal abandonne le terme «Ville sanctuaire»

Valérie Plante s'excuse pour son discours entièrement en anglais

L'opposition dénonce le manque de transparence du gouvernement Legault

Un «adon», dit la mairesse

Valérie Plante ne le voit pas ainsi.

«J'aimerais rappeler à l'opposition qu'on a réservé des sommes pour Gouin dans notre Plan triennal d'immobilisations (PTI). Eux, ils ont été au pouvoir pendant quatre ans et ils n'ont absolument rien fait, mais nous on a décidé que ce serait inscrit au PTI annoncé il y a un mois. [...] Je n'ai rien sorti de mon chapeau», réplique-t-elle.

Mme Plante estime qu'il s'agit d'un «adon» si deux annonces majeures ont été faites dans les deux secteurs visés par des élections partielles, à quelques jours du scrutin.

Les électeurs de Saint-Michel et de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles sont invités aux urnes le 16 décembre.