NOUVELLES
04/12/2018 12:50 EST | Actualisé 04/12/2018 12:50 EST

Intelligence artificielle: Montréal attire trois nouvelles entreprises

Ces compagnies britanniques s'ajoutent à Google et Facebook qui ont également choisi d'ouvrir des bureaux dans la métropole au cours des dernières années.

Olivier Robichaud
Il s'agit des sociétés QuantumBlack, WinningMinds et Bios, a confirmé mardi, en conférence de presse, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, accompagnée notamment par la ministre responsable de la métropole, Chantal Rouleau.

MONTRÉAL — Le secteur montréalais de l'intelligence artificielle poursuivra sa croissance avec l'arrivée de trois entreprises britanniques dans la métropole, ce qui se traduira par la création de 130 emplois sur trois ans.

Il s'agit des sociétés QuantumBlack, WinningMinds et Bios, a confirmé mardi, en conférence de presse, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, accompagnée notamment par la ministre responsable de la métropole, Chantal Rouleau.

Cette annonce s'effectue dans le cadre du 32e congrès NeurIPS, qui se déroule à Montréal jusqu'à samedi et auquel participent des milliers de chercheurs spécialisés en intelligence artificielle.

QuantumBlack établira sa présence au sein de l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA) de l'Université de Montréal, qui relève de la responsabilité de l'un des plus grands spécialistes du domaine, Yoshua Bengio.

Le président-directeur général de Montréal International, Hubert Bolduc, a souligné, par voie de communiqué, que la métropole avait attiré plus d'une «trentaine de projets stratégiques», ce qui représente des investissements d'environ 500 millions $.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Plusieurs géants comme Google, Microsoft et Facebook ont également choisi, au cours des dernières années, de venir s'établir à Montréal en raison de la qualité des chercheurs et des établissements d'enseignement. Dans le cas de Facebook, son laboratoire québécois est dirigé par la professeure Joëlle Pineau, qui codirige le Reasoning and Learning Lab de l'Université McGill.

En début de journée, mardi, la communauté scientifique québécoise s'est réunie dans le cadre du déploiement de la version finale de la Déclaration de Montréal visant un développement responsable de l'intelligence artificielle.

L'initiative vise à encadrer le développement qui touche tous les domaines: algorithmes analysant la météo, filtres des réseaux sociaux, système d'arme autonome, etc.