DIVERTISSEMENT
04/12/2018 11:39 EST | Actualisé 04/12/2018 11:43 EST

Le gala «Les Olivier»: déjà 20 ans!

Philippe Laprise et Pierre Hébert seront à la barre de la populaire soirée d'humour.

Philippe Laprise et Pierre Hébert présentent la 20e édition du gala «Les Olivier», ce dimanche, 20h, à Radio-Canada.
Radio-Canada
Philippe Laprise et Pierre Hébert présentent la 20e édition du gala «Les Olivier», ce dimanche, 20h, à Radio-Canada.

MONTRÉAL — Loin de s'essouffler, l'humour prend toujours, chaque année, un peu plus d'ampleur. Radio-Canada présentait d'ailleurs, le 4 décembre le spectacle soulignant les 30 ans de l'École nationale de l'humour où sont passés les Martin Matte, Louis-José Houde et François Bellefeuille, entre autres.

Ce dimanche, 20h, en direct du studio 42 de Radio-Canada, Pierre Hébert et Philippe Laprise présentent donc la 20e édition du gala Les Olivier, au cours duquel on remettra une quinzaine de statuettes. Les gens sont invités à voter durant le gala, jusqu'à 21h30, pour François Bellefeuille, Katherine Levac, Laurent Paquin (ces trois candidats détenant une majorité de nominations), Jérémy Demay, Pierre Hébert, Mariana Mazza ou François Morency, tous aspirants au prix de l'Olivier de l'année.

Dans la catégorie Découverte de l'année, il faudra surveiller Sam Breton, Yannick de Martino, Les Grandes Crues, Maude Landry et Philippe-Audrey Larrue St-Jacques.

Saddam Hussein, pendu un 30 décembre

Saddam Hussein a régné sur l'Irak durant 25 ans, pays partagé entre les sunnites dont il fait partie, les chiites et les Kurdes, dont il s'applique à réprimer les mouvements de contestation révolutionnaires. On lui doit la guerre du Golfe, dont il sort défait.

Puis, le 11 septembre 2001 annonce le début de la fin de ses «beaux jours». On le qualifie de tyran brutal, implacable et sanglant et voilà que George W. Bush, alors président des États-Unis, prétexte que le dictateur possède des armes de destruction massive et entretient des liens avec al-Qaïda, raisons qui justifient d'entrer en guerre contre l'Irak. Puis, Saddam Hussein disparaît.

Trahi par un proche, il est retrouvé fragile, vaincu, caché au fond d'un trou, dans la région de Tikrit. Accusé d'une liste impressionnante d'actes criminels envers les personnes allant jusqu'au crime contre l'humanité, il est condamné à la pendaison le 30 décembre 2006. «Les derniers jours de Saddam Hussein», le jeudi 13 décembre, 20h, à RDI.

Un grand qui n'est plus seul

Si Mario Tessier avait intitulé son premier spectacle solo «Seul comme un grand», en 2015, alors qu'il poursuivait sa carrière sans son acolyte José Gaudet, des Grandes Gueules, il devait effectivement se sentir un peu... seul. Mais ce fut un véritable succès alors qu'on découvrait le Mario friand de danse, de chant, d'histoires. Après avoir séduit le public des salles, il s'apprête à conquérir les téléspectateurs à TVA, le jeudi 13 décembre, 19h.

Il fallait de l'audace et de la persévérance à Walter Disney pour rendre son rêve possible. En trois étapes, Télé-Québec raconte la difficile ascension de ce créateur acharné. Les lundi, mardi, mercredi, 10, 11 et 12 décembre, 20h. Âgé d'à peine 20 ans, Walt Disney, malgré des échecs et une faillite, est déterminé à faire sa marque dans le cinéma, d'où la naissance de Mickey Mouse. Puis il se révèle au cinéma avec «Blanche-Neige et les sept nains», avant d'aboutir, après la Deuxième Guerre mondiale, à l'élaboration de Disneyland.

ARTV fait la «Lumière sur... Dan Bigras», le jeudi 13 décembre, 20h. L'auteur, compositeur et interprète, a ajouté à ses réalisations deux films («Le Ring intérieur» et «La rage de l'ange»), en plus d'être comédien à ses heures. Et durant tout ce temps, il n'a jamais abandonné ses protégés du Refuge. RDI diffuse, le lendemain, un autre documentaire qui lui est consacré, intitulé «Dan Bigras: les bleus de l'ange», le vendredi 14 décembre, 20h.

À RADIO-CANADA: Il s'est vendu près de 150 millions d'exemplaires à travers le monde du «Petit Prince» d'Antoine de Saint-Exupéry, livre à caractère philosophique publié il y a 70 ans. Avec «L'invisible essence: Le Petit Prince», le cinéaste Hugo Latulippe a voulu nous présenter l'auteur, aviateur et reporter mort pour la France, ainsi que le message véhiculé par le petit prince depuis tout ce temps, le lundi 10 décembre, 21h. Aux «Enfants de la télé», le mercredi 12 décembre, 20h, on revoit des instants mémorables d'un demi-siècle de «Bye Bye».

À TVA: Jeff Boudreault, George St-Pierre et Peter MacLeod sont parmi les prochaines «victimes» de «L'Expérience Messmer», ce dimanche, 20h. Jean-Pierre Ferland a composé des dizaines de chansons, dont plusieurs immortelles («Le Petit Roi», «Un peu plus haut, un peu plus loin», «Une chance qu'on s'a»). Il est l'invité de Sonia Benezra à «Tout le monde aime» où Laurent Paquin, Ingrid St-Pierre, Damien Robitaille, Radio Radio et quelques autres lui rendent hommage, ce dimanche, 21h30.

À TÉLÉ-QUÉBEC: Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk animent «La soirée MAMMOUTH 2018», qui proclame les 20 personnalités qui auront marqué les jeunes au cours de l'année. On dévoilera également le nom des cinq personnes qui auront posé les gestes les plus remarquables de l'année. Le vendredi 14 décembre, 20h40.

À TV5: Pour rire à la française, «Le Grand Show» offre tout un échantillonnage de cette confrérie d'humoristes dont font partie Florence Foresti, Gad Elmaleh, Dany Boon, Anne Roumanoff, Franck Dubosc, Roland Magdane, Jean-Marie Bigard et beaucoup d'autres, ce dimanche, 19h. «Le Cimetière du Père-Lachaise», là où Paris fait une pause, là où ceux qui ont participé à un chapitre de son histoire reposent, lieu connu et fréquenté par des visiteurs venus de partout, est aussi un endroit très prisé pour la vie sauvage. «Éternel jardin», le mercredi 12 décembre, 22h.

À ARTV: En rafale ce dimanche, de midi à 16h, on présente la série «Alys Robi», dont la carrière débuta dans les années 1930 et qui fut la première chanteuse québécoise à avoir conquis le Canada, les États-Unis et l'Europe. On la suit jusqu'à son internement à l'hôpital Saint-Michel Archange lorsqu'on a dû pratiquer une lobotomie pour soigner sa bipolarité.