NOUVELLES
01/12/2018 15:44 EST | Actualisé 01/12/2018 18:46 EST

Trudeau et d'autres politiciens canadiens rendent hommage à George H.W. Bush

M. Bush est décédé vendredi soir à l'âge de 94 ans, soit huit mois après que son épouse, Barbara, eut rendu l'âme.

THE CANADIAN PRESS/Ron Poling

Les politiciens passés et présents du Canada ont offert leurs condoléances, samedi, à la suite du décès de George H.W. Bush, le premier ministre Justin Trudeau affirmant que l'engagement de l'ancien président américain à l'égard de son pays était manifeste.

«Son esprit du service exemplaire et son dévouement envers son pays ont marqué chacun des rôles qu'il a occupés, notamment au sein du Congrès américain, à titre d'ambassadeur aux Nations Unies, de chef de l'Agence centrale de renseignement et à la Maison-Blanche», a déclaré M. Trudeau dans un communiqué.

M. Bush, qui a été président de 1989 à 1993, est décédé vendredi soir à l'âge de 94 ans, soit huit mois après que son épouse, Barbara, eut rendu l'âme.

"Le président Bush était un leader dévoué et consciencieux qui est demeuré fidèle à ses convictions et ses valeurs, a indiqué Justin Trudeau. Il a énormément contribué à renforcer la relation qu'entretiennent nos deux pays, en faisant notamment la promotion de l'Accord de libre-échange nord-américain ainsi que des initiatives comme la lutte contre les pluies acides."

Les conservateurs canadiens ont aussi fait l'éloge du défunt président.

L'ancien premier ministre Brian Mulroney, dont les neuf années au pouvoir ont en partie coïncidé avec les quatre années de George H.W. Bush à la présidence des États-Unis, a confié qu'il avait vu pour la dernière fois en septembre, lors d'une visite à Kennebunkport, dans le Maine. Il avait alors reçu le prix George-Bush pour l'excellence dans le service public.

M. Bush ne se portait pas assez bien pour être présent à la cérémonie. M. Mulroney est donc allé le voir chez lui.

L'ancien président lui a demandé de lui son discours de remerciement, ce qu'a fait l'ancien premier ministre canadien. Les deux amis ont aussi écouté de la musique et discuté entre eux.

"C'était vraiment un moment plaisant. C'était ma dernière visite que je lui faisais après toutes ces années, a-t-il dit. Nous savions tous les deux que c'était la dernière fois qu'on se voyait."

Plus tôt, M. Mulroney avait exprimé sa peine dans un communiqué. Il disait notamment que sa femme et lui partageaient le chagrin du clan Bush.

"Le président Bush était devenu l'un de ces hommes d'État dont l'héritage était jugé de plus en plus favorablement par l'histoire au fil des années. J'ai eu le privilège de travailler avec lui sur une foule de politiques qui ont changé le monde", a souligné M. Mulroney, citant la réunification de l'Allemagne et l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) en exemple.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a publié un communiqué dans lequel il présente George H.W. Bush comme "un ami du Canada".

"C'était un véritable gentleman de la politique américaine et l'un des plus grands défenseurs de la liberté et de la démocratie", a soutenu M. Scheer.

L'ex-premier ministre Stephen Harper a écrit sur Twitter que M. Bush était "un leader conservateur et un père de famille très dévoué" qui a laissé derrière lui un héritage incroyable.

Certains premiers ministres provinciaux d'allégeance conservatrice ont également rendu hommage au défunt.

"Nous, les Canadiens, nous nous souviendrons de son amitié et de sa générosité, a écrit le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, sur Twitter. Qu'il repose en paix."

De son côté, le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a affirmé que George H.W. Bush avait été "une figure politique humble et très respectée durant sa présidence et durant les nombreuses années qui l'ont suivie".