NOUVELLES
30/11/2018 09:57 EST | Actualisé 30/11/2018 11:10 EST

Le Ti-Mé de Claude Meunier dans des campagnes publicitaires sur le recyclage

Popa troque les vidanges pour le bac de récupération et devient porte-parole de Recyc-Québec.

L'organisme Recyc-Québec annonce vendredi que le personnage de Ti-Mé devient son porte-parole.

Le personnage de Ti-Mé a été incarné sur scène et surtout dans l'émission de télévision "La Petite Vie" par l'auteur et comédien Claude Meunier. Il deviendra la tête d'affiche d'une série de campagnes publicitaires dont Claude Meunier sera l'auteur, en collaboration avec Recyc-Québec.

Ti-Mé prendra également la parole lors d'événements ciblés.

Recyc-Québec explique que le choix de Ti-Mé s'est imposé naturellement, car le personnage s'est notamment fait connaître par son obsession à bien gérer ses déchets domestiques dans les épisodes de "La Petite Vie", une émission entrée en ondes il y a 25 ans. Il mettait déjà en pratique plusieurs gestes visant à réduire le gaspillage de ressources, bien avant l'invention de l'expression "zéro déchet".

"C'était un gars qui recyclait avant l'heure. C'était un genre de précurseur, mais je vais vous dire franchement... mon père était de même", a confié Claude Meunier à La Presse canadienne.

"Mon père était un Ti-Mé du recyclage et de la récupération. C'est inspiré de lui. Mon père, chez nous, était tordant. Il séparait toutes ses vidanges, il mettait son carton ensemble, son dur et son mou, comme il disait."

Je suis très sensible à la sauvegarde de l'environnement actuellement, je trouve que ça va dans le sens de tout ce qui se fait ces derniers temps.Claude Meunier

L'auteur et comédien explique avoir été plusieurs fois approché pour faire des publicités liées à la récupération et aux déchets résiduels avec son personnage, depuis 25 ans, mais il affirme qu'il ne voulait pas que Ti-Mé soit uniquement associé aux poubelles.

"Les poubelles, c'est plus ça (aujourd'hui), c'est les matières résiduelles maintenant, c'est les matières qui sont recyclées, qui peuvent servir. Je suis très sensible à la sauvegarde de l'environnement actuellement, je trouve que ça va dans le sens de tout ce qui se fait ces derniers temps, d'améliorer les matières résiduelles, les vidanges et de les recycler, les réutiliser."

Selon une récente étude menée par Recyc-Québec, 56 pour cent des Québécois choisissent encore de mettre un produit dans le bac de récupération même s'ils doutent qu'il y soit véritablement destiné. De plus, 15 pour cent des répondants croient qu'ils récupéreraient beaucoup plus, et 32 pour cent un peu plus, s'ils savaient ce qu'on peut déposer au recyclage.

Recyc-Québec, une société d'État créée en 1990, a pour objectif de promouvoir et de développer la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages et de matières diverses.