POLITIQUE
29/11/2018 12:19 EST | Actualisé 29/11/2018 12:19 EST

Montréal: l’opposition permettrait la circulation de transit sur la voie Camillien-Houde

Ensemble Montréal propose l’aménagement de bandes cyclables surélevées et d’un trottoir signature en bois.

HuffPost Québec
Photo d'archives de Lionel Perez, chef intérimaire d'Ensemble Montréal et chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Montréal.

Le principal parti d'opposition à Montréal souhaite ramener la circulation de transit sur la voie Camillien-Houde et le chemin Remembrance.

Le chef de l'opposition, Lionel Perez, a présenté jeudi la position de son parti sur cet enjeu qui divise les Montréalais, presque 10 mois après l'annonce initiale de l'administration et un mois après la fin du projet pilote interdisant la circulation de transit. Il favorise l'ajout d'aménagements sécuritaires pour les cyclistes et les piétons, plutôt que d'interdire les véhicules de passage tel que préconisé par l'administration Plante.

«Notre vision est une vision rassembleuse, contrairement à celle de Projet Montréal qui est diviseuse», lance M. Perez.

M. Perez souligne qu'il y a encore 3700 voitures par jour sur la voie Camillien-Houde même avec l'interdiction de transit. Il y en avait 10 000 avant le projet pilote.

«C'est un projet irréfléchi et incohérent. Tel qu'il est présenté, ce projet pilote ne répond qu'à un seul et unique désir, longtemps chéri par les élus de Projet Montréal: celui d'éliminer les voitures du paysage montréalais», affirme-t-il.

EN VIDÉO: les plans de la Ville pour le belvédère du Mont-Royal

M. Perez et son parti proposent de réduire la limite de vitesse à 30 km/h et d'installer des dos-d'âne à certains endroits. Le «col» entre la voie Camillien-Houde et le chemin Remembrance verrait l'ajout de feux de circulation pour devenir un passage à sens unique en alternance.

M. Perez se dit ouvert à une interdiction du transit, mais seulement aux heures de pointe.

Pas une piste de course

Le débat sur la voie Camillien-Houde a été lancé en 2017 avec la mort de Clément Ouimet, victime d'un virage en U illégal. M. Ouimet était un cycliste de haut niveau qui s'entraînait souvent sur la montagne.

Ensemble Montréal, nom du parti de M. Perez, préconise l'installation de bandes cyclables surélevées afin de favoriser la sécurité et la cohabitation, y compris la cohabitation entre cyclistes.

«On ne pense pas que ça devrait être une piste de course, dit-il. On veut absolument garantir la sécurité et le partage entre cyclistes. Donc on ne veut pas avoir des usagers qui frôlent les 60 ou 70 km/h sur cette piste cyclable.»

Grand trottoir en bois

Ensemble Montréal propose aussi la création d'un grand trottoir en bois, baptisé «montée Hochelaga». Ce trottoir longerait la voie Camillien-Houde sur toute sa longueur.

M. Perez suggère que le trottoir soit construit à partir des frênes qui devront être abattus sur la montagne à cause des ravages de l'agrile du frêne.

À LIRE AUSSI:

«C'est une solution intéressante, audacieuse, qui apporte des solutions de développement durable», dit-il.

Avec l'ajout de ce trottoir et des bandes cyclables, les voies pour les automobiles seraient réduites «à leur minimum sécuritaire», selon l'opposition.

Pas de murets

M. Perez s'oppose toutefois à l'ajout de murets de béton entre les voies de circulation, une mesure qui rendrait impossible la manœuvre en U qui a coûté la vie à Clément Ouimet.

«Nous avons discuté avec des ingénieurs et avec Vélo Québec et ils découragent l'installation de murets médians pour des raisons de sécurité», dit-il.

M. Perez modifierait toutefois la géométrie de la voie Camillien-Houde à la hauteur du belvédère Soleil, autre lieu de manœuvres illégales et dangereuses. Actuellement accessible uniquement à partir de l'ouest, l'entrée du belvédère serait réaménagée avec l'installation d'un feu de circulation qui permettrait l'accès à partir des deux directions.

Le rapport complet d'Ensemble Montréal sera déposé à l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM), qui prépare un rapport sur le projet de fermer Camillien-Houde à la circulation de transit. Les auditions de l'OCPM se poursuivent jusqu'au 4 décembre. La date de publication du rapport n'est pas encore connue.