BIEN-ÊTRE
28/11/2018 11:57 EST | Actualisé 30/11/2018 08:22 EST

Applications et conseils essentiels pour voyager avec son cellulaire

Des voyageurs en série nous indiquent comment ils préparent leur téléphone intelligent avant le voyage et quelles applications sont incontournables.

Hinterhaus Productions via Getty Images

La date de départ est connue, les billets sont achetés et la valise est scellée. Il ne reste qu'à partir, non?

Voulez-vous partir avec votre téléphone intelligent en voyage à l'étranger? Le HuffPost Québec a consulté trois experts en matière d'aventure à l'étranger qui ont avoué que le téléphone pouvait être très pratique lorsqu'on visite un nouvel endroit du globe.

Voici les conseils du comédien Jean-Michel Dufaux, également derrière le blogue voyage Siège Hublot, du blogueur Andrew D'Amours de Flytrippers et Marie-Julie Gagnon, auteure, chroniqueuse et blogueuse derrière Taxi-Brousse.

Déverrouillez votre cellulaire

Depuis le 1er décembre 2017, il est complètement gratuit au Canada de faire déverrouiller son cellulaire pour qu'il puisse se connecter aux réseaux de n'importe quel opérateur. Certains appareils sont d'ailleurs mis en marché déjà déverrouillés. Une fois cette étape faite auprès de votre fournisseur canadien, il suffit d'acheter une carte SIM à votre destination.

«Arrêtez de payer des frais d'itinérance. Si vous restez dans un pays au moins une semaine, ça vaut la peine de payer une carte SIM locale. Ça peut coûter entre 10 et 20 $, mais vous avez alors un forfait illimité sur place», indique Andrew D'Amours, ajoutant par exemple qu'en Europe, la carte SIM fonctionnera dans plusieurs pays.

Si on ne part que quelques jours, la carte SIM n'en vaudra pas la peine, juge Marie-Julie Gagnon. «Pour des séjours de plus d'une semaine, selon le pays et l'utilisation qu'on prévoit faire de son téléphone, ça peut être franchement intéressant. Je m'informe généralement en arrivant à l'aéroport. Au Sénégal, j'ai déboursé environ 10$ pour 10 Go (valides pour un mois).»

À titre comparatif, un forfait à l'international chez Rogers vous coûtera 12 $ par jour, et un forfait pour utiliser votre téléphone en France sera de 10 $ par jour chez Vidéotron.

«Ce que je fais maintenant, c'est que j'ai un 2e téléphone intelligent que j'utilise seulement en voyage. Il est débarré. En Asie, où je suis en ce moment, ça ne coûte vraiment rien, les cartes SIM pour les appels, les textos et le web», révèle Jean-Michel Dufaux.

Pas envie de fouiller pour trouver une carte SIM locale? N'oubliez juste pas de mettre votre téléphone en mode avion. «Je laisse généralement mon téléphone en mode avion, en n'oubliant pas d'activer le WiFi. Je me connecte aux réseaux que je trouve. Sinon, quand on décide de ne pas le garder en mode avion, mieux vaut au moins désactiver les données à l'étranger. Il faut également s'assurer que nos applications ne font pas de mises à jour automatiques et désactiver les notifications», conseille Mme Gagnon.

Les applications incontournables

Google Maps

La populaire application de cartes routières et géographiques est très utile dans la vie de tous les jours, mais particulièrement en voyage. «Comme je n'ai aucun sens de l'orientation, je m'en sers beaucoup!» blague Marie-Julie Gagnon.

Même si vous n'avez pas de réseau, Google Maps peut être pratique, puisqu'elle permet de télécharger des cartes, qu'on peut ensuite utiliser hors ligne, une fonction affichée dans le menu d'options de l'application.

Capture d'écran Google Maps

Maps.Me est une bonne alternative, selon Andrew D'Amours, puisqu'elle enregistre elle aussi ses cartes hors ligne par défaut.

Uber

Certains l'utilisent déjà au pays alors que d'autres l'évitent, mais à l'étranger, elle est un incontournable. Uber permet d'avoir des trajets de taxi à bon prix.

«Les taxis, c'est reconnu à l'international, quand ils voient des touristes ils jackent les prix, ils te font te promener dans la ville et ça te coûte cher, surtout dans les pays en voie de développement. Avec Uber, tu vois sur la map t'es où, t'as le prix d'avance et c'est encadré. Souvent, ça revient moins cher», raconte Andrew D'Amours.

Jean-Michel Dufaux, habitué de l'Asie, rappelle que GRAB est une bonne alternative à Uber dans cette partie du monde où Uber est absent.

XE Currency

Cette application de conversion de devises est un essentiel pour Jean-Michel Dufaux et Marie-Julie Gagnon, «histoire de pouvoir convertir la monnaie sans prise de tête», dit-elle.

«À un moment donné j'étais en Hongrie et là-bas la monnaie est le forint. Acheter un petit quelque chose au restaurant ça coûte 2000. Est-ce que c'est beaucoup ou pas beaucoup? C'est toujours pratique d'avoir une application de conversion, surtout si on fait plusieurs pays», raconte Andrew D'Amours.

Bean Hunter

Suffit de regarder le compte Instagram de Jean-Michel Dufaux ou celui de Siège Hublot pour comprendre que le bourlingueur adore le café. Pour identifier les bons cafés des alentours, rien de mieux que Bean Hunter.

Google Traduction

Avoir à portée un dictionnaire virtuel permettant de comprendre les affiches qui nous entourent peut être très utile. Vous pouvez vous faire comprendre en anglais dans la plupart des lieux touristiques, mais Google Traduction peut vous venir en aide si vous essayez un resto excentré ou encore si vous demandez des directions à des locaux unilingues.

À noter que si vous visitez la Chine, vous aurez besoin d'une alternative, puisque Google est interdit dans ce pays.

Instagram

Quoi de mieux pour immortaliser ses visites à l'étranger? Les photos parlent par elles-mêmes! De plus, Marie-Julie Gagnon rappelle aussi que l'app permet de communiquer en privé, avec ou sans vidéo.

Laissez votre ordi à la maison...

Avec tous les outils dont on peut désormais bénéficier sur notre téléphone intelligent, il n'est plus nécessaire de traîner son ordinateur portable... sauf si vous comptez travailler pendant votre voyage. «Déjà, une tablette serait mieux qu'un ordi pour le poids et l'utilisation dans l'avion», conclut Andrew D'Amours.