NOUVELLES
28/11/2018 18:42 EST | Actualisé 28/11/2018 18:43 EST

D'autres syndiqués perturbent le service en appui aux membres de Postes Canada

Les manifestants ont affirmé qu'ils empêcheraient les camions de livraison du courrier de sortir de l'établissement.

THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

Les employés de Postes Canada ont fait l'objet d'une loi forçant leur retour au travail après plus de cinq semaines de grèves tournantes, mais cela n'empêche pas des membres d'autres syndicats de manifester pour les soutenir — et de ralentir encore une fois la circulation du courrier.

Après l'adoption par le gouvernement fédéral d'une loi spéciale cette semaine obligeant les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) à mettre un terme aux arrêts de travail, le STTP a averti que d'autres syndicats pourraient entreprendre des moyens de pression.

Et c'est ce que certains ont fait, mercredi.

Selon le STTP, plusieurs grands syndicats de la Colombie-Britannique ont formé des lignes de piquetage au centre de traitement du Pacifique, troisième établissement de tri du courrier en importance au pays.

Les manifestants ont affirmé qu'ils permettraient aux employés des Postes de rentrer au travail, mais empêcheraient les camions de livraison du courrier de sortir de l'établissement.

À lire également:

-Le syndicat refuse la trêve proposée par Postes Canada

-Postes Canada: les sénateurs adoptent le projet de loi spéciale

Le président national du STTP, Mike Palecek, a fait valoir que si ses 50 000 membres ne sont pas autorisés à faire du piquetage, les membres d'autres syndicats ne sont soumis à aucune restriction similaire.

«Comme l'illustre la manifestation à Vancouver aujourd'hui (mercredi), plutôt que de régler le conflit à Postes Canada, le gouvernement de Justin Trudeau a ouvert les hostilités avec l'ensemble du mouvement syndical. "Causer du tort à l'un d'entre nous, c'est causer du tort à tous" est bien plus qu'un simple slogan», a fait valoir le président national par communiqué.

La loi spéciale est entrée en vigueur lundi soir, obligeant les postiers à retourner au travail mardi, et un processus d'arbitrage a été lancé pour tenter de régler les différends entre Postes Canada et son principal syndicat.

La société d'État a dit qu'elle faisait tout son possible pour que le courrier et les colis soient triés en Colombie-Britannique, mais les piquets de grève hors du cadre du STTP ont perturbé la circulation des camions de livraison.

Postes Canada a prévenu que d'importants retards de livraison pourraient se prolonger jusqu'en janvier dans tout le pays en raison des grèves tournantes des membres du STTP qui ont commencé le 22 octobre.