BIEN-ÊTRE
23/11/2018 12:05 EST | Actualisé 10/05/2019 09:42 EDT

Forcé à la sobriété, un handicapé porte plainte

Il réclame 15 000$ en dommages et intérêts.

Dulin via Getty Images

Un quinquagénaire en fauteuil roulant, empêché de boire de l'alcool lors d'une dégustation de vin pour des raisons de « sécurité », a demandé réparation devant un tribunal de Tokyo, a rapporté jeudi un média japonais.

L'homme réclame 1,7 million de yens (15 000 dollars) de dommages et intérêts aux deux organisateurs et au magasin Seibu à Tokyo, où l'événement a eu lieu en août, relève le journal Mainichi Shimbun.

Lors de la première journée du procès mercredi, l'utilisateur du fauteuil roulant a raconté qu'il lui avait été demandé d'arrêter de boire après deux verres de vin, lors de la dégustation.

Avant de l'évincer de la salle, le personnel lui a montré des instructions indiquant : « S'il vous plaît, ne servez pas les clients en fauteuils roulants manuels ou électriques. »

Le Japonais a alors porté plainte pour « discrimination injuste » à son encontre et pour violation de la loi nationale sur la discrimination des handicapés, explique le journal.

« Les utilisateurs de fauteuils roulants ne causent pas toujours des accidents ni des ennuis à l'intérieur du magasin », a déclaré son avocat devant le tribunal, affirmant que le grand magasin, dirigé par Seibu & Sogo, considérait les utilisateurs de fauteuils roulants comme « une nuisance ».

De son côté, l'avocat de la défense a assuré que l'interdiction était « nécessaire pour assurer la sécurité », selon le quotidien.

Au Japon, les fauteuils roulants manuels et électriques sont généralement classés dans la catégorie « piétons » en vertu de la loi. Cependant, la police demande régulièrement aux personnes en fauteuils roulants électriques de ne pas les utiliser après avoir bu.

VOIR AUSSI :

Galerie photo 9 alcools à offrir en cadeau Voyez les images