BIEN-ÊTRE
22/11/2018 15:17 EST | Actualisé 22/11/2018 15:48 EST

Un millénial québécois sur cinq ne célèbrera pas les Fêtes cette année

Et plusieurs jeunes adultes aimeraient éliminer la tradition des cadeaux!

Dmitriy Galaganov via Getty Images
Les Québécois de 18-34 ans ne sont pas tous fous comme des balais à l'approche de Noël...

Sentez-vous que la frénésie des Fêtes s'émousse dans votre entourage et que les «grincheux» ont de plus en plus d'appuis lorsqu'ils s'insurgent contre les chansons de Noël ou contre le sapin qui orne un coin du bureau? Peut-être trouverez-vous une explication à ce phénomène grâce à un récent coup de sonde qui s'est penché précisément sur les dépenses des milléniaux durant le temps des Fêtes, de même que sur leur perception de cette période festive.

Ainsi, un millénial québécois sur cinq ne prévoit pas célébrer pendant le temps des Fêtes, cette année, selon une enquête réalisée par l'application de microépargne Mylo. Le Québec est la province canadienne où le plus de 18-34 ans prévoient boycotter les célébrations.

Une question d'argent

Lorsqu'on leur demande comment ils se sentent par rapport à leurs dépenses des Fêtes, près de 30% des milléniaux interrogés dans le cadre de ce sondage ont évoqué des sentiments négatifs: le stress, la tristesse ou le ressentiment face à la culture de surconsommation qui entoure cette période de l'année.

Les dépenses associées aux cadeaux sont un irritant pour de nombreux milléniaux québécois, alors que plus du tiers d'entre eux prévoient s'endetter pendant la période des Fêtes.

Mylo
Plus du tiers des milléniaux prévoient s'endetter pendant les Fêtes cette année.

S'ils avaient le choix, 17% des Québécois de 18 à 34 ans préfèreraient qu'il n'y ait pas de cadeaux, alors que 21% préfèreraient célébrer avec moins de présents. À ceux-là s'ajoutent les 20% qui préfèreraient tout simplement faire comme si Noël n'existait pas.

Noël zéro déchet

L'engouement pour le mouvement zéro déchet et pour la consommation responsable pourrait expliquer ce dédain des milléniaux pour le caractère commercial de la fête de Noël.

La génération est en effet la plus sensible à cette cause, selon un rapport de l'Observatoire de la consommation responsable de l'ESG UQAM publié fin 2016. Les milléniaux sont toutefois suivis de près par les baby-boomers, selon le même rapport.

Au Québec, les recherches Google comportant les termes «zéro déchet» ont progressivement augmenté au cours des derniers mois, notamment pendant la tenue de la deuxième édition du Festival Zéro Déchet à Montréal, début novembre.

Cela dit, pour les amoureux des Fêtes, sachez qu'il existe une multitude de façons de réduire son empreinte écologique sans compromettre la magie de Noël.

L'épicerie LOCO, à Verdun, organise d'ailleurs un Marché de Noël zéro déchet le 8 décembre prochain au café le 5e.

Le sondage de Mylo a été réalisé auprès de 1500 Canadiens de 18 à 34 ans à l'aide de Google Survey.