19/11/2018 00:01 EST | Actualisé 24/11/2018 09:41 EST

Révision des normes du travail au Québec: cinq changements à connaître

La Loi sur les normes du travail a subi d'importants changements. Les connaissez-vous? En voici cinq qui pourraient vous concerner.

Une importante réforme de la Loi sur les normes du travail a été adoptée, à l'unanimité par l'Assemblée Nationale, le 12 juin dernier afin notamment de favoriser une plus grande conciliation travail-famille. Plusieurs des changements apportés à la loi sont entrés en vigueur le jour même, mais d'autres seront en application à compter du 1er janvier 2019.

PongsakornJun via Getty Images

De deux à trois semaines de vacances annuelles

En train de planifier vos prochaines vacances d'été? À partir du 1er janvier 2019, elles pourraient être plus longues que l'an dernier si vous avez cumulé trois années de service continu. Si c'est votre cas, vous aurez désormais droit à trois semaines de vacances payées. Auparavant, il fallait avoir cumulé cinq années de service pour y avoir droit.

Harcèlement psychologique ou sexuel

Comment prévenir le harcèlement psychologique ou sexuel en milieu de travail? À partir du 1er janvier 2019, les employeurs auront l'obligation d'avoir une politique de prévention du harcèlement psychologique et sexuel et de traitement des plaintes. Les employeurs devront également rendre cette politique disponible à leur personnel.

Vous pensez subir du harcèlement au travail ? En plus de la possibilité de vous adresser à votre employeur, sachez que vous pouvez aussi communiquer directement avec la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Le délai pour déposer une plainte auprès de cet organisme est maintenant de deux ans suivant la date du dernier incident plutôt que 90 jours.

KidStock via Getty Images

Absences pour des raisons familiales

Votre famille est-elle reconstituée, monoparentale, multigénérationnelle? Peu importe le type de famille, la définition du mot parent a été élargie et inclut désormais la famille du conjoint ou les familles d'accueil, par exemple. Les absences du travail pour des raisons familiales visent aussi les proches aidants. Ceux-ci doivent cependant avoir une attestation d'un professionnel de la santé ou des services sociaux. Ces ajustements sont en fonction depuis le 12 juin 2018.

Nouvelle rémunération de certaines journées d'absence

Pour prendre soin d'un enfant malade ou d'un parent dans diverses circonstances ou encore pour agir comme proche aidant, une personne salariée aura droit dès le 1er janvier 2019 à deux jours de congé payés par année.

Horaire de travail

Votre employeur vous appelle le jour même pour remplacer un collègue? Il vous demande de prolonger votre journée de travail? Vous pourrez refuser dans certaines situations.

À compter du 1er janvier 2019, une personne salariée pourra refuser de travailler si elle n'a pas été informée de son horaire au moins cinq jours à l'avance.

Si l'employeur demande une prolongation de plus de 2 h de la journée de travail, la personne salariée peut refuser. Auparavant, elle pouvait refuser seulement si la prolongation était plus de 4 h.

Renseignez-vous sur l'ensemble des modifications et des nouvelles normes en visitant le site Respectdesnormes.com.