POLITIQUE
14/11/2018 13:06 EST | Actualisé 14/11/2018 13:07 EST

Northern Pass: François Legault cherche une voie de passage avec les décideurs de la Nouvelle-Angleterre

La CAQ fait de l'exportation d'énergie hydro-électrique une priorité.

THE CANADIAN PRESS IMAGES/Graham Hughes

Le premier ministre François Legault se préparait mercredi à aller chercher une voie de passage avec les décideurs de la Nouvelle-Angleterre après le blocage du projet d'exportation d'électricité Northern Pass.

M. Legault devait s'envoler en fin de journée pour Boston, où il rencontrera jeudi le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, ainsi que le coprésident du Comité sur l'énergie du Massachusetts, Thomas A. Golden.

La Coalition avenir Québec (CAQ) fait de l'exportation d'énergie hydro-électrique une priorité et M. Legault, une obsession.

Or le projet de ligne de transmission Northern Pass partant du Québec vers la Nouvelle-Angleterre a été abandonné au printemps dernier.

À lire également:

-Hydro-Québec: le Massachusetts tourne le dos au Northern Pass

-Northern Pass: Hydro-Québec et son partenaire américain doivent patienter

En point de presse mercredi matin avant la séance du conseil des ministres, François Legault a évoqué deux scénarios alternatifs, notamment par un corridor dans le Maine, ou encore, dans le Vermont.

Il a laissé entendre qu'il pourrait bien aussi rencontrer des représentants du Maine à Boston, jeudi. Mardi, il a eu un entretien avec le gouverneur de l'État du Vermont, Philip B. Scott, à Montréal.