POLITIQUE
14/11/2018 18:36 EST | Actualisé 14/11/2018 18:36 EST

François Legault compte sur les retraites pour la décentralisation

Il a précisé qu'il comptait sur les départs massifs à la retraite dans la fonction publique pour atteindre son objectif.

THE CANADIAN PRESS IMAGES/Mario Beauregard

Le gouvernement Legault compte sur les départs à la retraite et les téléconférences pour augmenter le nombre de fonctionnaires en région.

Devant les représentants des Municipalités régionales de comté (MRC), mercredi à Québec, il a confirmé son engagement de transférer 5000 postes de fonctionnaires en cinq ans dans les régions, tel que promis en campagne électorale.

En mêlée de presse après son discours, il a précisé qu'il comptait sur les départs massifs à la retraite dans la fonction publique pour atteindre son objectif.

Ainsi, plutôt que de forcer des fonctionnaires à déménager en région, il compte ouvrir des postes en région plutôt que de les pourvoir dans la capitale et dans la métropole.

C'est la mission qu'il a confiée au président du Conseil du trésor, Christian Dubé, a-t-il précisé. «Christian Dubé va faire un plan pour l'ensemble des ministères pour s'assurer qu'on ait une décentralisation dans beaucoup de secteurs», a expliqué M. Legault.

Le premier ministre dit prôner une démarche de «proximité» pour prendre les meilleures décisions adaptées aux régions. Quant à savoir s'il est vraiment possible de disloquer des équipes dans les ministères en envoyant une partie des effectifs à Québec, M. Legault s'est montré rassurant.

«Avec la vidéoconférence, et toutes les nouvelles façons de travailler, on n'a pas besoin d'être physiquement assis un à côté de l'autre», a-t-il plaidé.