DIVERTISSEMENT
13/11/2018 17:21 EST | Actualisé 13/11/2018 17:21 EST

Tetris est un antistress, selon une étude

Jouer à ce jeu vous amène dans la «zone», un état de concentration maximum qui augmente la motivation et approche de l'état de grâce.

Rene Johnston via Getty Images

Vous cherchez à vous détendre? Envisagez une petite partie de Tetris.

Selon une étude réalisée par la psychologiste Kate Sweeny de l'Université de la Californie à Riverside, le populaire et bien connu jeu des années 1980 a été utilisé récemment pour créer l'état de «Flow», ou «zone» en français, un état d'esprit si engagé que le reste du monde n'existe plus et le temps passe plus rapidement.

L'équipe du Dre Sweeny a constaté qu'un état de désengagement parfait pouvait améliorer l'expérience autrement désagréable sur le plan émotionnel de l'attente de nouvelles incertaines.

Est-ce que cela fonctionne seulement avec Tetris? Bien sûr que non, indique la psychologue, qui indique que l'escalade, les échecs, ou d'autres jeux vidéo pourraient bien faire l'affaire.

«La "zone", si elle est atteinte, amène des bénéfices. Et les jeux vidéo sont parfaits pour ça - pourvu qu'ils atteignent ou dépassent un peu le niveau d'habiletés du joueur», indique Dre Sweeny sur le site web de l'Université de Californie.

Cette dernière travaille dans la compréhension de l'anxiété et de ses facteurs depuis des années. Dans cette étude, Dre Sweeny cherchait à comprendre l'effet de la distraction sur les stratégies d'adaptation. Selon elle, la distraction est un mécanisme d'adaptation bien imparfait. Si l'activité n'est pas assez difficile, vous vous ennuyez. Si c'est trop difficile, vous vous frustrez. Tout est donc une question d'équilibre pour atteindre la «zone».

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

C'est là que Tetris est entré en jeu. Avec 290 cobayes, qui avaient été convoqués pour une étude sur l'attirance physique. Ils devaient remplir un questionnaire et prendre une photo. Ils ont dû attendre alors que d'autres gens dans une autre salle devaient les évaluer.

C'est à ce moment qu'on leur a demandé de jouer à Tetris pendant une dizaine de minutes, selon trois niveaux de difficulté. Les gens ayant joué à une difficulté moyenne ont été plus nombreux à rejoindre la «zone», et ont eu de meilleures émotions positives.

«L'étude sur Tetris est importante, car elle manipule expérimentalement la "zone" et montre les effets de cette manipulation, ce qui fournit des preuves convaincantes du fait que la "zone" provoque réellement le bien-être pendant les périodes d'attente, pas seulement qu'il coïncide avec le bien-être», conclut la chercheuse.

L'étude A better distraction: Exploring the benefits of flow during uncertain waiting periods a été publiée dans le journal scientifique Emotions.

VOIR AUSSI: