NOUVELLES
13/11/2018 11:54 EST | Actualisé 13/11/2018 11:59 EST

«RTL à la demande»: une nouvelle application pour du transport en commun dans les petites banlieues

Le modèle de «micro-transit» du Réseau de transport de Longueuil offre une alternative à la voiture solo dans les quartiers à faible densité.

Le Réseau de transport de Longueuil lance une nouvelle application de «micro-transport» pour les quartiers excentrés.
Couroisie - Réseau de transport de Longueuil
Le Réseau de transport de Longueuil lance une nouvelle application de «micro-transport» pour les quartiers excentrés.

Le Réseau de transport de Longueuil (RTL) ouvre un nouveau front dans le combat contre la voiture solo. Une nouvelle application mobile permettra d'étendre l'offre de transport en commun dans les villes et quartiers à faible densité, comme à Saint-Bruno-de-Montarville.

Le RTL a lancé un nouveau projet pilote mardi. Les résidents de certains secteurs mal desservis de Saint-Bruno pourront désormais utiliser l'application RTL à la demande pour commander un taxi qui les amènera à une gare de train, au centre-ville ou à une ligne d'autobus.

À la différence d'un taxi traditionnel ou d'Uber, le trajet sera payé avec la carte Opus. Les usagers y auront donc accès pour 3,25$, ou encore avec la passe mensuelle du RTL ou d'exo.

Le transporteur appelle ce modèle de transport le «micro-transit».

LIRE AUSSI:

» Bombardier-Alstom annonce avoir reçu une nouvelle commande de voitures AZUR

» Des dizaines de milliers de marcheurs pour l'environnement à Montréal

» Et si on taxait la viande?

Moins de voitures, svp!

Selon le président du conseil d'administration du RTL, Pierre Brodeur, le but est d'offrir une alternative à la voiture solo dans les secteurs où la faible densité ou la configuration des rues sont des obstacles aux déplacements en autobus.

«Ce concept innovant permettra de rejoindre une plus vaste clientèle et d'assurer une meilleure offre de service pour la population, de façon complémentaire à notre service régulier. [...] Le RTL est confiant que ce service sera utilisé par de nouveaux clients en répondant plus finement à leurs besoins. Il contribuera à diminuer l'utilisation de l'auto solo et, qui sait, éviter l'achat de voitures individuelles supplémentaires», dit-il dans un communiqué de presse diffusé mardi.

Quelques secteurs seulement

Le projet pilote s'étirera sur au moins trois mois, mais probablement jusqu'à neuf mois selon le RTL. Il dessert uniquement le centre-ville, les gares de Saint-Bruno et Saint-Basile-le-Grand et le secteur autour du Grand Boulevard et de la montée Sabourin.

Courtoisie - Réseau de transport de Longueuil
Certains secteurs de Saint-Bruno-de-Montarville auront désormais accès à un nouveau service de transport en commun, plus flexible que l'autobus ou le taxi collectif.

Le transporteur n'a pas encore ciblé d'autres zones où le service pourrait être étendu à la fin du projet pilote.

Plus flexible que le taxi collectif

La nouvelle application remplacera un service de taxi collectif qui desservait déjà les zones visées. Selon le RTL, la grande différence entre les deux modèles de transport est la flexibilité.

Alors que le taxi collectif fonctionne avec des arrêts, des trajets et des horaires prédéterminés, les usagers de la nouvelle application pourront commander un taxi à l'heure qu'ils veulent et se rendre à destination par le chemin le plus court.

Le modèle conserve toutefois l'idée des arrêts prédéterminés. Il ne sera donc pas possible d'embarquer ou de débarquer chez soi.

Le RTL affirme être le premier organisme de transport collectif à offrir ce genre de service. La Ville de Brossard a quant à elle opté pour le service de covoiturage Netlift. Le projet pilote n'a toutefois pas été concluant, selon le journal local.