NOUVELLES
13/11/2018 19:48 EST | Actualisé 13/11/2018 19:57 EST

Une famille est arrêtée deux ans après le meurtre de huit personnes

Sept des huits corps avaient été retrouvés avec une balle dans la tête.

Un couple d'Américains et leurs deux fils ont été arrêtés mardi et inculpés du meurtre de huit membres d'une autre famille, exécutés lors d'une opération "sophistiquée" en 2016 dans une zone rurale de l'Ohio, a annoncé la police.

Deux ans après ce crime, qui avait semé l'effroi dans le village de Peebles, au pied de la chaîne des Appalaches, "nous avons des réponses", a déclaré le shérif du comté de Pike, Charles Reader, lors d'une conférence de presse.

George Wagner III, 47 ans, son épouse Angela, 48 ans, et leurs fils George Wagner IV, 27 ans, et Edward, 26 ans, "ont conspiré, planifié, exécuté et dissimulé" leur crime, qui visait "à décimer une autre famille", a-t-il ajouté.

Le motif serait lié à une garde d'enfants, a précisé le procureur général de l'Ohio Mike DeWine, sans donner plus de détails.

D'après la presse, Edward Wagner avait un enfant avec une des femmes tuées le 22 avril 2016.

Ce jour-là, les corps de sept victimes, qui avaient reçu une balle dans la tête, la plupart dans leur sommeil, avaient été retrouvés dans trois maisons du village de Peebles (à environ 130 km à l'est de Cincinnati). Un huitième corps avait été retrouvé plus tard, à quelque distance.

Il s'agissait de membres d'une même famille, âgés de 16 à 44 ans.

Deux enfants âgés de 6 mois et de 3 ans, et un bébé de 4 jours, retrouvé allongé auprès de sa mère morte, avaient été épargnés.

A l'époque, les autorités avaient évoqué un crime "sophistiqué", "bien planifié et réfléchi".

Mardi, elles ont confirmé que les Wagner avaient préparé leur crime pendant des mois et qu'ils avaient ensuite tout fait pour effacer leurs traces, en modifiant des relevés téléphoniques ou les enregistrements de caméras de surveillance notamment.

"Ils ont fait ça rapidement, froidement, calmement et avec beaucoup de minutie", a relevé le shérif Reader. "Mais ils ont quand même laissé des indices, notamment les pièces d'un silencieux ou des faux documents", qui ont permis aux enquêteurs de les mettre en cause.

La police a également arrêté Rita Newcomb, la mère d'Angela Wagner, et Fredericka Wagner, la mère de George Wagner III, soupçonnées d'avoir participé aux efforts pour dissimuler le crime.