BIEN-ÊTRE
12/11/2018 14:21 EST | Actualisé 12/11/2018 14:21 EST

Victoria's Secret s'excuse pour des propos douteux sur les mannequins transgenres

Leurs défilés sont un «fantasme» et les mannequins trans n'y auraient pas vraiment leur place.

Défilé Victoria's Secret le 8 novembre à New York.
TIMOTHY A. CLARY via Getty Images
Défilé Victoria's Secret le 8 novembre à New York.

Les propos du directeur marketing de Limited Brands, la société mère de Victoria's Secret, ne sont pas passés. Dans une interview accordée à Vogue le 8 novembre, Edward Razek a tenu un discours qui a suscité de vives critiques.

Répondant à une question sur l'absence de mannequins transgenres lors des défilés de la marque en 2018, Ed Razek a tout simplement répondu: "Non, je ne pense pas que nous devrions. Et pourquoi pas? Parce que le défilé est un fantasme. C'est un événement spécial de 42 minutes. C'est le seul du genre au monde (...)".

Il ajoute dans cette interview que personne n'a d'intérêt pour les mannequins grande taille.

Sur Twitter, ce discours a été vivement critiqué.

"Voici une citation du directeur créatif de Victoria's Secret Ed Razek, qui argumente que les personnes trans ne sont pas dignes d'être fantasmées."

"Entretenir l'idée que les personnes trans ne peuvent pas être un idéal? Parce que c'est clairement ce que vous signifiez par 'fantasme', soyons honnêtes. Et dire que les modèles grande taille ne sont pas non plus désirée? À la poubelle."

Face à ces critiques, Victoria's Secret a publié vendredi 9 novembre un communiqué dans lequel Ed Razek s'excuse au nom de la marque pour cette "remarque à propos de l'inclusion des mannequins transgenres au sein des défilés Victoria's Secret".

"Pour être clair, nous recruterions évidemment un mannequin trans pour un défilé", est-il écrit dans le communiqué. "Des mannequins transgenres sont déjà venus aux casting, mais ils n'ont pas réussi... Mais ce n'était pas une question de genre. J'admire et respecte leur parcours vers l'acceptation de qui ils sont vraiment."

Si la marque recherche réellement un mannequin trans, elle pourrait toujours se tourner vers Leyna Bloom, une Afro-philippine de 27 ans qui rêve de devenir un ange de la marque. Sa demande de recrutement public avait fait sensation sur Twitter et elle avait reçu beaucoup de soutien.

Ce n'était pas la première fois qu'une mobilisation se mettait en place pour que la marque de lingerie fasse d'une personne trans l'un de ses anges. En 2013, une pétition pour que la mannequin Carmen Carrera participe à un défilé avait recueilli près de 50.000 signatures.

À VOIR AUSSI