Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«La vraie nature»: Gregory Charles s’ouvre sur la mort de son père et son sentiment de culpabilité

«Les gens que tu aimes, tu ne veux jamais les voir dans cette situation-là...»
Gregory Charles dans le cadre de l'émission «La vraie nature».
Gregory Charles dans le cadre de l'émission «La vraie nature».

Gregory Charles a pris part à l'émission La vraie nature, diffusée ce dimanche 11 novembre, sur les ondes de TVA, et l'artiste aux mille et un talents s'est de nouveau confié sur la mort de son père, et surtout le sentiment de culpabilité qui l'a habité au moment du drame.

Le 1er février dernier, Lennox Charles est décédé après avoir été happé par un véhicule de déneigement, à Montréal.

«C'est un accident, mais j'étais quand même responsable de lui», a confié Gregory Charles.

L'artiste a ensuite expliqué que le matin du drame, il était particulièrement pressé, car il devait emmener sa fille à son cours de natation. Il avait néanmoins voulu faire plaisir à son père en le conduisant à l'église.

J'étais hyper pressé, et mon père était zen à fond cette journée-là. Il était vraiment lucide.Gregory Charles

Gregory Charles a demandé à son père s'il voulait qu'il revienne le chercher. Sachant que son fils était particulièrement occupé, ce dernier a refusé en indiquant qu'il allait plutôt marcher.

«Il n'est jamais revenu. Il est là, le sentiment de culpabilité.»

«Je l'ai vu, évidemment, brisé, écrasé par un véhicule, traîné sur 500 mètres. Les gens que tu aimes, tu ne veux jamais les voir dans cette situation-là.»

Jean-Philippe Dion a ensuite questionné son invité à savoir si son deuil était fait.

«On ne fait pas ça, des deuils. On vit ça, des deuils, a-t-il répondu. Je vis, je suis extrêmement dynamisé par les projets que j'ai maintenant, et je suis aussi un peu plus sage. Je ne veux plus essayer de faire mille choses comme j'ai fait toute ma vie.»

La vraie nature est diffusée les dimanches à 21h, sur les ondes de TVA.

À voir également :

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.