NOUVELLES
12/11/2018 15:49 EST | Actualisé 12/11/2018 15:49 EST

Des dizaines de bateaux fantômes s'échouent sur les rives du Japon

Douze cadavres, parfois réduits à l'état de squelettes, ont été trouvés à bord.

Barcroft Media via Getty Images

Des dizaines de bateaux de bois en très mauvais état et arrivant probablement de la Corée du Nord se sont échoués sur les rives du nord du Japon.

La Garde côtière japonaise a annoncé lundi avoir retrouvé 95 «bateaux fantômes» depuis le début de l'année, ce qui signifie qu'on surpassera probablement le total de 104 embarcations retrouvées l'an dernier. Douze cadavres, parfois réduits à l'état de squelettes, ont été trouvés à bord.

Les vents et les courants poussent des dizaines de bateaux du genre vers les côtes japonaises chaque année. Les fragiles embarcations de pêche nord-coréennes sont particulièrement vulnérables, puisqu'elles ne sont souvent pas assez robustes pour retourner à leur port.

Les responsables japonais ont multiplié les patrouilles en réponse à une explosion des arrivées depuis quelques années.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Cette hausse découle peut-être d'une campagne nord-coréenne pour augmenter les prises de poisson, puisque le pays manque de protéines pour atteindre l'autosuffisance alimentaire et nourrir sa population, ce qui cause de graves problèmes de santé, selon des experts.

Les pêcheurs nord-coréens prennent peut-être plus de risques, et entrent peut-être illégalement dans les eaux territoriales du Japon, pour remplir leurs quotas.

Plus du tiers des bateaux trouvés cette année sont arrivés sur l'île d'Hokkaido, à l'extrémité nord de l'archipel japonais, probablement parce qu'ils naviguent plus au nord pour tenter d'échapper à la Garde côtière japonaise.

La multiplication des «navires-fantômes» suscite aussi des craintes de sécurité. L'an dernier, la Garde côtière a trouvé 40 survivants à bord, mais aussi 30 cadavres.