NOUVELLES
11/11/2018 08:28 EST | Actualisé 11/11/2018 08:40 EST

Première Guerre mondiale: les 100 ans de l'armistice soulignés à Paris

Dans son allocution, le président français Emmanuel Macron a souhaité que les traces de cette guerre ne soient jamais effacées dans la mémoire des hommes.

PARIS — Une soixantaine de chefs d'État, dont le premier ministre Justin Trudeau, ont assisté dimanche à Paris à une cérémonie soulignant le 100e anniversaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale.

Avec le président français Emmanuel Macron en tête, les leaders ont marché de façon solennelle sous la pluie, jusqu'à l'Arc de Triomphe, où se trouve la Tombe du Soldat inconnu. Les présidents américain et russe Donald Trump et Vladimir Poutine n'ont pas accompagné le groupe, s'étant rendus directement dans les estrades où ont pris place les autres dignitaires par la suite.

Dans son allocution, le président Macron a souhaité que les traces de cette guerre ne soient jamais effacées dans la mémoire des hommes. «Il ne faut jamais oublié les sacrifices de ceux qui sont morts pour la liberté», a-t-il ajouté.

M. Macron a déclaré que «la parole des hommes doit parler plus fort que la force des armes». «Soyons sans relâche ces femmes et ces hommes de bonne volonté», a lancé le président français.

Emmanuel Macron a ajouté qu'il faut éviter que «les démons anciens ne ressurgissent, l'histoire menaçant parfois de reprendre son cours tragique».

«Il faut placer la paix plus haut que tout», a conclu le président.

La première Guerre mondiale a pris fin à 11h, le 11 novembre 1918, après quatre années d'affrontements. Elle a fait 18 millions de morts, dont plus de la moitié étaient des soldats. Quelque 66 000 militaires canadiens ont péri et 173 000 autres ont été blessés.