POLITIQUE
09/11/2018 16:25 EST | Actualisé 09/11/2018 16:26 EST

L'opposition presse la CAQ d'adopter une loi anti-déficit climatique

L'opposition péquiste n'arrivera pas les mains vides à la grande marche pour le climat qui se déroulera samedi.

François Legault
THE CANADIAN PRESS IMAGES/Mario Beauregard
François Legault

L'opposition péquiste n'arrivera pas les mains vides à la grande marche pour le climat qui se déroulera dans plusieurs municipalités au Québec samedi.

Déterminé à formuler des «propositions constructives», le Parti québécois (PQ) demande au gouvernement Legault de faire adopter une loi anti-déficit climatique comme il en existe dans plusieurs autres pays.

Dans un premier temps, la loi officialiserait les objectifs de réduction des gaz à effet de serre (GES) que s'est donnés le Québec et mettrait en place une mécanique pour les atteindre, avec une entité indépendante pour mesurer les résultats.

Dans un deuxième temps, elle forcerait le gouvernement à prendre en compte les divers impacts de toutes ses décisions sur la lutte aux changements climatiques.

Dans une entrevue avec La Presse canadienne vendredi, le porte-parole péquiste en matière d'environnement et d'énergie, Sylvain Gaudreault, a expliqué que les projets de loi et projets de règlement devraient donc être adaptés pour passer le test de la loi anti-déficit climatique, dans l'éventualité où ils viendraient accroître les émissions de GES.