POLITIQUE
07/11/2018 09:35 EST | Actualisé 07/11/2018 09:42 EST

Montréal respectera la loi et accordera la préséance au drapeau du Québec

La Ville a essuyé plusieurs critiques parce qu'elle omet le fleurdelisé sur certains édifices, ou encore lui donne une place secondaire au drapeau de Montréal.

En vertu de la loi, le drapeau du Québec devrait occuper la place centrale sur les édifices municipaux.
© Eduardo Arraes - www.flickr.com/photos/duda_arraes via Getty Images
En vertu de la loi, le drapeau du Québec devrait occuper la place centrale sur les édifices municipaux.

La Ville de Montréal respectera enfin la loi en donnant préséance au drapeau du Québec sur les édifices municipaux. L'annonce a été faite mercredi, au lendemain du décès du ténor indépendantiste Bernard Landry.

Montréal a été visée par plusieurs critiques depuis quelques mois pour avoir omis le drapeau du Québec sur certains édifices. À l'hôtel de ville, le fleurdelisé est bel et bien affiché, mais il n'a pas la place centrale tel que prescrit par la loi. C'est plutôt l'unifolié canadien qui se trouve au centre.

La mairesse Valérie Plante a souligné que le règlement municipal encadrant les emblèmes date de 1996, soit plusieurs années avant l'adoption de la dernière mouture de la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec.

«Nous avons choisi de revoir ces façons de faire pour être en conformité avec les règles du gouvernement du Québec. À partir du 19 novembre prochain, la cité administrative sera dotée de ce nouvel encadrement», a-t-elle annoncé mercredi.

Ainsi, les drapeaux installés à la place Vauquelin, adjacent à l'hôtel de ville, changeront d'ordre pour que le fleurdelysé se trouve au centre, l'unifolié à gauche et le drapeau de Montréal à droite. Le drapeau du Québec sera aussi ajouté à la salle du conseil de ville et dans les conseils d'arrondissement.

Selon Mme Plante, la Ville poursuit l'inventaire des édifices qui affichent le drapeau de Montréal à l'extérieur de la cité administrative, c'est-à-dire l'entourage immédiat de l'hôtel de ville dans le Vieux Montréal. Le fleurdelisé sera ajouté là où nécessaire, par exemple sur les bibliothèques municipales et les bureaux d'arrondissements où flotte le drapeau municipal.

L'annonce survient au lendemain du décès de l'ex-premier ministre péquiste Bernard Landry. Les élus de Montréal ont d'ailleurs observé une minute de silence avant d'entamer la séance publique du comité exécutif afin d'honorer l'homme d'État.

Le fleurdelisé a été créé en 1948, sous le gouvernement de Maurice Duplessis. Une première loi encadrant son utilisation a été adoptée en 1950. La présente loi a été adoptée en 2002.