POLITIQUE
06/11/2018 15:21 EST | Actualisé 13/11/2018 17:58 EST

Bernard Landry en 21 dates

L'ancien premier ministre du Québec est décédé mardi à l'âge de 81 ans. Retour sur une carrière publique bien remplie.

L'ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, est décédé mardi laissant dans le deuil sa conjointe Chantal Renaud et trois enfants, Julie, Philippe et Pascale, ainsi que bon nombre de Québécois. Retour en quelques dates sur une personnalité marquante du Québec.

1937

Bernard Landry nait le 9 mars à Saint-Jacques, dans Lanaudière. Il étudie à l'Académie Saint-Louis et au Séminaire de Joliette, avant d'être admis au Barreau du Québec en 1965.

1963

Il devient membre du premier conseil d'administration non-provisoire de la Ligue des droits et libertés (alors appelée Ligue des droits de l'Homme).

À lire également:
» Décès de Bernard Landry: les réactions du monde politique
» Les hommages à Bernard Landry déferlent
» Bernard Landry n'est plus

1964

Il devient un des cofondateurs de la première fédération étudiante du Québec, l'Union générale des étudiants du Québec.

Bernard Landry fait ses premiers pas en politique également en 1964, alors que sous l'égide du ministre des Ressources naturelles, René Lévesque, il devient conseiller technique de son cabinet, puis adjoint au directeur général de la planification du ministère jusqu'en 1968.

1968

Il se joint au Parti québécois à sa fondation.

1969

Il décide de pratiquer le droit privé dans la région de Joliette et à Montréal.

Antoine Desilets via BAnQ
Bernard Landry en 1970.

1970

Bernard Landry se présente pour la première fois aux élections dans la circonscription de Joliette, portant les couleurs du PQ qui en est aussi à sa première élection en tant que parti.

1973

Il tente de nouveau sa chance dans la circonscription de Joliette-Montcalm, et subit un autre revers.

1974

Il devient membre de l'exécutif national du PQ.

1976

Bernard Landry fait son entrée à l'Assemblée nationale en tant que député de Fabre, à Laval.

Daniel Lessard via BAnQ
Bernard Landry fait son entrée à l'Assemblée nationale en 1976.

1977

Il est nommé ministre d'État au Développement économique dans le cabinet Lévesque le 2 février, poste qu'il occupera jusqu'en 1982.

1981

Réélu en tant que député de Laval-des-Rapides.

1982

Nommé ministre délégué au Commerce extérieur du 9 septembre 1982 au 12 janvier 1983.

1983

De 1983 à 1985, il sera tour à tour ministre du Commerce extérieur, ministre des Relations internationales et ministre des Finances. Il sera attribué du surnom de «superministre».

1985

Il devient candidat à la direction du PQ après le départ de Pierre-Marc Johnson, mais il retirera finalement sa candidature. Il est par la suite défait dans Laval-des-Rapides.

1986

Il fait une pause de la politique, devenant chroniqueur télé pour Le Monde Magazine et professeur au Département des sciences administratives de l'UQAM de 1986 à 1994.

1989

Son amour pour la politique le ramène dans les hautes instances du PQ. En 1989, il en devient le vice-président, poste qu'il occupera jusqu'à l'élection de 1994.

1994

Bernard Landry devient député de Verchères alors que le PQ reprend le pouvoir des mains des libéraux. Il sera réélu par les électeurs de Verchères en 1998 et 2003. Sous Jacques Parizeau puis sous Lucien Bouchard, il pilotera de nombreux ministères, dont ministre des Affaires internationales, de l'Immigration et des Communautés culturelles, ministre d'État à l'Économie et aux Finances, ministre de l'Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie, ministre des Finances et ministre du Revenu.

2001

Il devient chef du Parti québécois le 2 mars, et ainsi remplace Lucien Bouchard en tant que premier ministre après son départ.

2003

Les libéraux de Jean Charest chasse les péquistes du pouvoir. Bernard Landry devient chef de l'opposition officielle.

2005

Le 6 juin, Bernard Landry remet sa démission après avoir reçu l'appui de 76,2% des membres du PQ lors d'un congrès national, ce qu'il juge trop peu pour assumer le leadership du parti. Il retournera à l'enseignement à l'UQAM.

2008

Bernard Landry est élevé au rang de grand officier de l'Ordre national du Québec pour sa contribution exceptionnelle à la vie québécoise le 19 juin.

Galerie photoLa carrière de Bernard Landry en images Voyez les images