DIVERTISSEMENT
31/10/2018 09:22 EDT | Actualisé 31/10/2018 09:22 EDT

ADISQ: Klô Pelgag réagit aux critiques de Mario Pelchat

«La jalousie, c'est déjà gênant dans l'intimité. Imaginez à quel point elle est gênante quand elle est exhibée dans un journal...»

Klô Pelgag a réagi, mardi soir, à la sortie très médiatisée de Mario Pelchat contre l'ADISQ, Hubert Lenoir et elle-même.

La controverse a débuté lundi en fin de journée, après que le leader de la troupe Mario Pelchat et les Prêtres eut appuyé les dires de Guylaine Tanguay, qui était déçue de ne pas avoir remporté le prestigieux prix de l'Interprète féminine de l'année au gala de dimanche dernier - prix qui a été décerné à Klô Pelgag.

«Guylaine Tanguay aurait dû gagner, c'est à elle que revenait ce Félix-là Pas à quelqu'un qui n'a pas tourné du tout de l'année, dont on n'a pas entendu parler, dont les salles étaient vides», a notamment déclaré Mario Pelchat dans le cadre de l'émission de radio Style libre, diffusée sur les ondes d'ICI Première.

La jalousie, c'est déjà gênant dans l'intimité. Imaginez à quel point elle est gênante quand elle est exhibée dans un journal.Klô Pelgag

Mardi soir, Klô Pelgag a partagé un long message par l'entremise de sa page Facebook pour réagir à la controverse.

«Je répète souvent que la musique, ce n'est pas un concours, explique-t-elle d'emblée. Il faut même parfois se le rappeler soi-même. La musique, c'est de la musique, il y en a pour tout le monde et plus on est curieux, plus on est susceptible d'en trouver qui colle à notre âme et à notre coeur.

Moi je donnerais un prix à toutes les personnes qui persévèrent, qui se respectent, dont le but premier n'est pas de monnayer ni d'imiter, mais de surpasser les limites de l'imaginable en création.»

L'auteure-compositrice-interprète a également pris le temps, comme elle l'avait fait sur Twitter plus tôt dans la journée, de rendre hommage aux autre nommés dans la catégorie de l'Interprète féminine de l'année (Guylaine Tanguay, Debbie-Lynch-White, Andréanne A. Malette et Isabelle Boulay).

«Nous sommes des femmes dans un milieu d'hommes. Peu importe nos différences, nos rêves et nos aspirations, soyons solidaires les unes avec les autres et ne donnons pas raison à cette légende qui voudrait que l'on incarne cette compétition qui nous dessert tellement.

On n'est pas obligées de se comprendre parfaitement pour s'aimer. Pis moi, j'aime encore plus les choses que je n'avais pas comprises dès le début.»

Klô Pelgag conclut en remerciant ses musiciens et collègues pour leur apport et leur soutien constant.