NOUVELLES
31/10/2018 12:52 EDT | Actualisé 31/10/2018 12:52 EDT

Initiative Q: une nouvelle monnaie qui demande prudence

Si on ne vous demande pas d'argent, c'est peut-être vous le produit.

by sonmez via Getty Images

Vous avez peut-être vu passer une annonce d'un ami Facebook ou d'un abonné Twitter vous invitant à le rejoindre sur Initiative Q, un nouveau projet de monnaie créée sur Internet pour révolutionner le système bancaire. Selon différents experts, vous êtes mieux de bien peser les pour et les contre avant de vous inscrire.

Ce que propose Initiative Q, c'est de ni plus ni moins remplacer les monnaies actuelles et les façons de compléter nos transactions (comme les cartes de crédit), avec une monnaie globalisée, gérée par une banque privée. Pour y arriver, elle invite des utilisateurs à s'enregistrer gratuitement, après avoir été invités par des membres en règle. Plus vous vous inscrivez tôt dans le processus, plus vous obtiendrez de «Q» une fois le système bien implanté.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

C'est ainsi que les idéateurs du projet espèrent amener une masse critique de consommateurs qui feront ensuite vivre la nouvelle monnaie. Saar Wilf, décrit comme un «entrepreneur en série», est la tête dirigeante d'Initiative Q. Il a fondé Fraud Sciences, une entreprise dédiée à la sécurité des transactions en ligne qui a été rachetée par le géant PayPal.

Initiative Q tente d'appâter les investisseurs en se comparant au Bitcoin d'il y a sept ans - c'est-à-dire qu'il est temps d'embarquer avant que la monnaie décolle pour faire un maximum de profit.

Est-ce fiable?

Le journaliste et auteur spécialisé en cryptomonnaies, David Gerard, émet des réserves sur cette nouvelle monnaie virale. «Il n'existe pas de système d'enrichissement rapide qui fonctionne - en particulier un système qui vous oblige à vous enregistrer tôt dans le processus. Et le marketing est entièrement en forme pyramidal. Mais pour autant que je sache, ils sont complètement sincères! Ce sont juste leurs idées qui sont mauvaises - ou qui n'existent pas encore», écrit M. Gerard sur son blogue.

La technique de marketing est justement quelque chose qu'Initiative Q tente d'expliquer dans sa Foire aux questions. «Les systèmes pyramidaux collectent de l'argent des nouveaux membres et le distribuent aux membres précédents. En revanche, rejoindre Initiative Q est totalement gratuit. Il est donc clair qu'il n'y a pas d'argent pour remettre la "pyramide" aux membres précédents», explique le projet.

Questionné par News.com.au sur ses techniques de marketing, l'entreprise répond que «nous offrons une compensation aux utilisateurs qui recommandent leurs amis, comme Uber, Airbnb, Dropbox et bien d'autres le font. Le marketing de référence d'une offre attrayante est très efficace et rentable. Nous n'avons fait aucune publicité ni mené de campagne de relations publiques».

Le hic, c'est qu'Initiative Q collecte vos données personnelles comme votre nom et courriel. Malgré que sa politique de vie privée soit respectueuse, elle pourrait un jour changer, comme l'ont déjà vu les utilisateurs de Facebook, note le Financial Times, qui écrit «il est toujours utile de rappeler que si vous ne payez pas pour cela, vous êtes le produit».

Donc, devriez-vous vous inscrire à Initiative Q? Comme David Gerard et Digital Spy le souligne, on ne vous dira pas quoi faire de vos données et de votre argent, mais on vous avise à la prudence.

VOIR AUSSI: