NOUVELLES
30/10/2018 12:45 EDT | Actualisé 30/10/2018 12:57 EDT

Olympiques: Une motion pourrait mettre fin à la candidature de Calgary pour 2026

Un référendum prévu au coût de 2 M$ pourrait être annulé.

PC/Jeff McIntosh

Un conseiller municipal de Calgary doit présenter, mardi, une motion demandant au conseil de mettre un point final à la possible candidature de la ville à l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2026 en raison d'inquiétudes concernant son financement.

Jeromy Farkas a mentionné que le public ne dispose pas de suffisamment de détails pour prendre une décision éclairée avant le référendum du 13 novembre pour déterminer si la ville doit aller de l'avant avec sa candidature.

La motion de Farkas sera déposée lors d'une réunion du comité d'évaluation olympique de Calgary.

Elle s'inscrit dans la foulée d'informations pendant le week-end selon lesquelles la ville et la province s'inquiètent de la contribution du gouvernement fédéral pour assumer la facture des Jeux.

Si la motion est adoptée par le comité d'évaluation, le conseil municipal passera au vote lors d'une réunion, mercredi.

Le référendum — qui devrait coûter environ 2 millions $ — serait annulé si le conseil décide de ne pas aller de l'avant avec sa candidature.

Le fédéral de mauvaise foi?

Samedi, le ministre des Finances de l'Alberta, Joe Ceci, a accusé le gouvernement fédéral de négocier de mauvaise foi alors que les nombreuses parties tentent de conclure un accord de financement.

Ceci a répondu à une déclaration faite vendredi par une porte-parole de la ministre des Sports, Kirsty Duncan, selon laquelle Ottawa contribuerait jusqu'à 1,75 milliard $ pour financer les coûts de base de l'événement si la candidature de 2026 était retenue.

Selon le communiqué, Ottawa égalerait les investissements combinés des provinces et des municipalités, et le montant de 1,75 milliard $ serait en dollars de 2026.

Ceci a déclaré que l'engagement de la province de 700 millions $ pour les Jeux olympiques reposait sur un engagement fédéral de 1,75 milliard en dollars de 2018, et faisait suite à des semaines de négociations avec Ottawa et Calgary.

Il a ajouté que l'engagement de 700 millions $ de la province est ferme.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, a affirmé que la ville était surprise par cette annonce du gouvernement fédéral, car les négociations se poursuivaient.

Lori Williams, professeur de sciences politiques à l'Université Mount Royal, a précisé que l'incertitude liée au financement laissait peu de choix au conseil municipal.

«Les gens ont besoin de plus d'informations avant de passer au vote. S'il n'est pas disponible, il sera très difficile d'obtenir un oui», a-t-il dit.

Emma May, une représentante de Calgary 2026 Oui, a déclaré que les promoteurs de la candidature ne sont pas découragés par la possibilité de son abandon.

«Nous tentons de garder le moral et nous restons vraiment convaincus qu'il y a un accord possible, a confié May. Donnez-nous une chance de voter.»