DIVERTISSEMENT
30/10/2018 11:00 EDT | Actualisé 30/10/2018 12:32 EDT

Lendemain de Grèce: le court passage de Gregory à «Occupation Double»

Au moins il a eu beaucoup de plaisir au party du samedi!

Cette semaine, Renaud a fait allusion aux passages des nouveaux comme étant une expérience de «couch surfing». Cette pratique populaire du voyageur sans budget/frugal est effectivement efficace pour sauver de l'argent lors d'un voyage, mais comme stratégie pour gagner (ou du moins faire sa place) dans la téléréalité chouchou des Québécois, ce n'est pas l'idéal.

Dimanche, c'est Gregory, un troisième «nouveau» de suite qui a pris la direction de la petite camionnette post-rejet. Le confessionnal roulant l'a amené vers de meilleurs cieux; la maison des exclus, les plages de la Crête, et finalement de retour au Québec pour une entrevue avec (entre autres) le HuffPost Québec.

Le jeune homme de Québec explique la difficulté d'intégration des nouveaux par la dynamique installée solidement entre les candidats depuis le début de l'aventure. Un peu comme un jeune homme qui arrive dans une nouvelle école en secondaire 3, il se butte à des couples, des histoires déchirantes et beaucoup, beaucoup de «drama». Dans son cas il est arrivé face à face avec une Pézie qui prépare son mariage avec Olivier, des Catherine, Julie-Anne, Maude et Jessika dans toutes sortes de combinaisons/triangles/carrés amoureux, et à une Alexandra «Briss» peu intéressée.

Pourtant, il n'est pas prêt à mettre le blâme sur ses collègues masculins comme étant le frein à son exploration de la gent féminine résidant dans la maison voisine. Il rappelle que les gars avait comme mot d'ordre de papillonner et qu'il se sentait libre (comme un papillon) de faire ce qu'il voulait avec n'importe qui... sauf Pézie (évidemment), qui est à l'aube de dire «oui, je le veux» à Michael Bublé, euh pardon, Olivier.

Selon lui, le manque d'activité (combiné à une élimination masculine) aurait causé sa perte. Il soutient qu'un apéro aux Bulles de nuit avec Maude (ou n'importe quoi qui n'implique pas des hauteurs) lui aurait permis d'amadouer son Top 1. Au moins, Gregory peut dire qu'il aura trouvé un véritable «man-crush» en Andrew. Une belle relation de «boys» authentique qui arrive cependant loin au deuxième rang derrière le drame shakespearien de Michael et Jonathan.

C'est d'ailleurs Andrew qui est le choix de Gregory comme grand gagnant de l'édition hellénique d'OD. Il prévoit que c'est la meilleure amie d'Alanis (aussi connue sous le nom de Catherine) qui l'accompagnera sous la pluie de confettis.

Pour ce qui est de la suite, le charmeur de la Grande Allée est prêt à aller «virer une grosse brosse» avec ses ami(e)s et possiblement profiter de sa nouvelle popularité... même s'il soutient qu'il «n'avait jamais eu de difficulté de toute façon».