NOUVELLES
29/10/2018 17:05 EDT | Actualisé 29/10/2018 17:13 EDT

Le bouton «j'aime» pourrait disparaître sur Twitter

Le réseau social dit repenser tout le service.

Guillaume Payen/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Serait-ce une petite révolution pour le réseau social à l'oiseau bleu?

Plusieurs médias ont avancé lundi que Twitter pourrait enlever le bouton «j'aime» à ses utilisateurs, une information que les communications de l'entreprise ont vite fait de clarifier.

«Comme on dit depuis un bout, nous sommes en train de repenser tout à propos du service pour s'assurer que nous encourageons une conversation saine, ce qui inclut le bouton j'aime. Nous sommes dans les premiers stades du travail et n'avons aucun plan pour en parler maintenant», écrit la compagnie.

The Telegraph rapportait lundi matin que le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, n'était pas un fan du bouton, et qu'il affirmait que la compagnie allait s'en défaire. Avant d'adopter le bouton «j'aime» en 2015, Twitter offrait à la place la fonction favoris, qui permettait de classer des tweets à lire plus tard. Elle était définie par un bouton en forme d'étoile.

Twitter est d'autre part en guerre avec les fausses nouvelles. Le réseau social a fermé plus de 70 millions de comptes suspectés de propager de fausses informations en deux mois, cet été.

Plusieurs abonnés ont réagi négativement à cette idée sur la plateforme, soutenant qu'enlever le bouton «j'aime» n'aidera en rien à améliorer la qualité des échanges sur le réseau social.

«La seule façon avec laquelle je serais ok si Twitter enlevait le bouton "j'aime" est s'ils ramenaient le bouton "favoris".»

«Twitter enlève le bouton "j'aime" parce que @Jack ne "l'aime" pas. Quelle sorte de compagnie fait d'un tel moron son PDG?»

«Ouais Twitter, les conversations sur Twitter sont définitivement mauvaises à cause du bouton j'aime. Mais qu'est-ce que ça veut dire?»

«Cher @Jack, au lieu d'enlever le bouton "j'aime", pourquoi tu ne commences pas par permettre aux gens d'éditer leurs tweets? Sincèrement, tous les utilisateurs de Twitter au monde.»