DIVERTISSEMENT
28/10/2018 21:41 EDT | Actualisé 28/10/2018 23:40 EDT

Gala de l'ADISQ 2018: Louis-José Houde taquine les artistes et célèbre Hubert Lenoir

«C’est qui Hubert Lenoir? C’est un jeune artiste original et talentueux. C’est tout? Oh que non...»

Pour son traditionnel numéro d'ouverture, Louis-José Houde a fait le bilan de quarante années de galas de l'ADISQ en soulignant les pires manies des artistes dans ce genre de célébrations, se permettant de lancer quelques flèches à l'industrie, et de rendre un bel hommage au nouveau venu Hubert Lenoir.

«On m'a demandé d'animer, surtout cette année, parce que je m'appelle Louis ET José, et ça c'est la parité», a lancé l'animateur d'entrée de jeu.

«Je suis très nerveux. C'est une joke, c'est ma treizième année. Je viens de fumer un bat avec 2Frères... Ils sont vraiment drôles, finalement!»

40 ans de mauvaises manies

«40 ans de remises de prix, de robes hors de prix, de finis ton discours à tout prix, de gagnants confus, de talons douloureux, de complications capillaires, de controverses, de revendications, de critiques, de révélations, et d'Herby Moreau qui se tortille un peu partout là-dedans.»

«40 ans de : ''Heille Céline va être là''. Et 40 ans de : ''Finalement Céline ne sera pas là pantoute''.»

«40 ans de gagnants qui ne s'y attendaient pas.»

«40 ans de gagnants qui cherchent quelqu'un dans la salle.»

«40 ans de gagnants qui ne savent pas dans quelle direction partir.»

«40 ans de gagnants qui oublient leur trophée en avant.»

«40 ans de gagnants qui embrassent leurs trophées. Oh, la bonne idée! Personne n'y a touché. Ça fait trois jours qu'il traîne en coulisses... Avec des techniciens. C'est comme si tu embrassais une poignée de porte au Rockfest rendu le dimanche soir.»

«40 ans de : ''Ah, moi les galas...'' Personne ne veut être ici, hein? Tout le monde ici a dit ça cette semaine, mais tout le monde est ici quand même. Une seule explication est possible: vous me trouvez franchement joli.»

«40 ans de : ''Le party était plate'' [...] C'est de ta faute, parle à d'autre monde, est* de niaiseux.»

Hubert Lenoir, évidemment...

L'animateur est ensuite revenu sur son numéro d'ouverture de l'an dernier, dans lequel il tentait de décrire les artistes québécois à sa soeur qui habite aux États-Unis. Louis-José Houde a refait l'exercice cette année avec le très coloré Hubert Lenoir.

«C'est qui Hubert Lenoir?»

«C'est un jeune artiste original et talentueux.»

«C'est tout?»

«Oh non... Prends Iggy Pop, Francis Reddy et Joe Bocan, brasse très fort.»

«Ce que j'aime d'Hubert Lenoir, c'est qu'il est bon jeune, mais il va être magnifique vieux. J'ai hâte de voir Hubert vieux quand on va faire : ''Ok, LÀ il exagère.''

Ce qui est le fun, c'est que là, c'est l'an un d'Hubert Lenoir et c'est déjà la permanente, les talons hauts, les suits de matante... Il va arriver quoi en 2034? Il va se pointer avec une cape en or et une perdrix?»

À voir également :

Galerie photo Les tenues les plus marquantes de l'ADISQ Voyez les images