NOUVELLES
26/10/2018 09:29 EDT | Actualisé 26/10/2018 13:28 EDT

Colis suspects aux États-Unis: arrestation de Cesar Sayoc, 56 ans

Le quinquagénaire a été arrêté vendredi matin.

MICHELE EVE SANDBERG via Getty Images
Une camionnette a aussi été saisie par le FBI dans l'enquête sur les colis explosifs envoyés à divers opposants de Donald Trump aux États-Unis.

Les forces de l'ordre américaines ont arrêté vendredi en Floride un suspect relativement aux colis suspects envoyés à différents adversaires du président Donald Trump.

Trois membres des forces de l'ordre ont dit qu'il s'agit de Cesar Sayoc, un résidant de 56 ans de la ville d'Aventura.

Des documents publics révèlent que M. Sayoc a déjà été arrêté pour vol, possession illégale de stéroïdes et, en 2002, menace à la bombe. On ne sait pas si des accusations ont été déposées contre lui relativement aux colis suspects.

M. Sayoc a été arrêté dans un magasin de pièces automobiles de la ville voisine de Plantation, en banlieue de Miami.

Une conférence de presse de la police doit avoir lieu sous peu. Le président Trump a dit qu'on ne doit pas permettre à la violence politique de s'enraciner aux États-Unis et que le suspect sera poursuivi à la pleine mesure de la loi.

Des images diffusées par la télévision américaine montraient des policiers qui examinaient une camionnette blanche. Le véhicule recouvert d'une bâche bleue a ensuite été placé à bord d'un camion et emporté.

Deux autres colis suspects semblables à ceux reçus cette semaine avaient été découverts au cours des dernières heures.

Le premier a été trouvé dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une fouille dans un centre postal de la Floride; il était adressé au sénateur démocrate du New Jersey, Cory Booker. Le second a été découvert vendredi dans un bureau de poste de New York et était destiné à James Clapper, l'ancien directeur des renseignements américains.

Un total de dix colis suspects avaient été découverts avant vendredi, dont trois jeudi.

Des sources au sein des forces de l'ordre ont confié à l'Associated Press que les engins contenaient des minuteries et des piles, mais qu'ils n'avaient pas été conçus pour exploser dès l'ouverture du colis. On ne sait toutefois pas s'ils ont été mal fabriqués ou si leur but était simplement d'intimider les destinataires, sans les blesser.

L'enquête mène pour le moment les policiers à un centre postal d'Opa-locka, en Floride, d'où pourraient être partis certains colis.

La secrétaire de la Sécurité intérieure, Kirjsten Nielsen, a révélé lors d'une entrevue jeudi soir que des colis avaient été envoyés depuis la Floride.

On compte parmi les autres destinataires des colis Bill et Hillary Clinton, l'ancien président Barack Obama, l'ancien vice-président Joe Biden, l'acteur Robert De Niro et l'ancien procureur général Eric Holden.

À LIRE AUSSI