NOUVELLES
23/10/2018 16:11 EDT | Actualisé 23/10/2018 16:14 EDT

Facebook simplifie Messenger avec un nouveau look

Au fil des années, ça finit par se compliquer...

Facebook
Facebook cherche à retourner aux racines de Messenger.

Facebook, empêtré dans une accumulation de polémiques, a décidé de relooker son service de messagerie instantanée Messenger dans le but de simplifier cette application qui compte 1,3 milliard d'usagers dans le monde.

Avec les années, "nous avons rajouté fonctionnalité après fonctionnalité, elles s'empilent", a expliqué mardi Stan Chudnovsky, à la tête de Messenger.

Outre les messages texte, l'application permet aussi d'envoyer photos, vidéos, d'effectuer des transactions financières avec ses contacts ou encore de jouer à des jeux etc.

L'idée de ce "relooking", qui a commencé à être déployé ce mardi, est de "revenir aux racines" avec un produit "simple", a argumenté M. Chudnovsky lors d'une conférence de presse à San Francisco.

Une vidéo présente le nouveau Messenger:

Ainsi, au lieu de neuf onglets, l'utilisateur pourra naviguer entre trois onglets : "Conversations" ("Chats"), "Personnes" ("People") et "Découvrir" ("Discover"), qui fera mieux apparaître les jeux et les entreprises utilisant l'application pour dialoguer avec leurs clients.

"Ce sera plus évident que (Messenger) est un endroit où l'on peut parler avec ses amis mais aussi avec des entreprises", a indiqué M. Chudnovsky, tout en ajoutant ne pas s'attendre à voir "dans l'immédiat" une plus grande monétisation du service. Facebook ne gagne pas d'argent quand un usager dialogue avec une entreprise sur Messenger.

Il est toutefois plausible que rendre les entreprises plus visibles pourrait in fine inciter ces dernières à s'intéresser davantage à la plateforme et à y placer des publicités.

Facebook
Trois onglets sont proposés: Conversations (Chats), Personnes (People) et Découvrir (Discover).

Messenger est stratégique dans le développement de Facebook, dont la croissance ralentit notamment en raison de la désaffection des plus jeunes. Le réseau social commence par ailleurs à manquer d'espaces publicitaires à vendre tant il en est saturé.

Avec l'accumulation de polémiques qui entourent Facebook (manipulation d'élections, données personnelles, piratage...), le groupe multiplie annonces et communications en tous genres pour redorer son blason et montrer qu'il est au travail.

LIRE AUSSI:

» Instagram renforce la lutte contre le harcèlement

» Facebook veut conquérir le monde de la réalité virtuelle avec un nouveau casque

» Facebook s'excuse d'avoir supprimé une photo d'enfants dans des camps de concentration