POLITIQUE
23/10/2018 14:59 EDT | Actualisé 26/10/2018 13:14 EDT

Alexandre Champagne touché par l'histoire du nouveau ministre de la Famille

Le photographe croit que les difficultés financières de Mathieu Lacombe feront de lui un meilleur ministre.

Alexandre Champagne - Facebook/La Presse canadienne
Le photographe admet ne pas partager les idées de la CAQ, mais il veut outiller Mathieu Lacombe afin qu'il aide les familles du Québec.

Les difficultés financières du nouveau ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, suscitent l'empathie d'Alexandre Champagne, qui y voit un reflet des nombreuses familles au Québec qui n'arrivent plus à joindre les deux bouts.

Une enquête du Journal de Québecrévèle que Mathieu Lacombe, qui a 30 ans et qui est père de deux jeunes enfants, avait accumulé des dettes en raison des aléas de la vie de famille moderne. Il a évité la faillite, mais a dû réaliser une proposition de remboursement à ses créanciers.

En réaction à l'article, Alexandre Champagne – qui a déjà parlé de la pauvreté au sein de sa famille par le passé – a eu une «montée de lait» sur les réseaux sociaux.

«On frappe sur une personne qui a été dans une situation que beaucoup de Québécois ont connu ou connaissent présentement, et on ne fait pas état du fait que cette personne-là s'est retroussée les manches», déplore-t-il en entrevue avec le HuffPost Québec.

«Une personne comme Mathieu qui a passé à travers une épreuve comme ça comprend encore plus c'est quoi l'importance de l'intégrité d'une famille – peu importe la situation. (...) Pour moi, c'est le meilleur exemple qu'on puisse avoir comme ministre de la Famille.»

Mathieu Lacombe, qui était chef d'antenne de TVA Gatineau-Ottawa avant de se lancer en politique, a été élu dans la circonscription de Papineau pour la Coalition avenir Québec le 1er octobre.

Ses deux fils ont volé la vedette lorsqu'il a prêté serment comme ministre de la Famille et ministre responsable de l'Outaouais la semaine dernière.

En entrevue au 98,5 FM, le nouveau ministre a admis que de voir son histoire personnelle étalée sur la place publique n'était «pas agréable».

«En même temps, je suis conscient que la surveillance des journalistes, ça vient aussi avec la fonction de député ou de ministre. Il va falloir se faire une tête à part», relativise-t-il.

Le jeune père de famille précise que c'est une série d'événements qui ont fait en sorte que «c'était difficile de garder la tête hors de l'eau»: le retour aux études de sa conjointe, la naissance de leurs enfants, l'achat d'une maison et des problèmes de santé de sa conjointe.

La Presse canadienne
Voir les tout-petits du ministre Lacombe courir vers leur papa était définitivement l'un des moments forts de la cérémonie.

«C'est sûr qu'on a dû piger dans nos économies parce qu'on a été prévoyants, mais ça n'a pas suffi sur une période de deux ans», a-t-il admis au micro de Paul Arcand.

Il précise que c'est surtout sa conjointe qui «apprend un peu à la dure ce que c'est que d'être le conjoint ou la conjointe d'un homme politique ou d'une femme politique».

Chose certaine, l'histoire de Mathieu Lacombe a touché plusieurs internautes, qui se reconnaissent en lui.

Alexandre Champagne, lui, dit qu'il n'appuie pas la CAQ, mais se dit prêt à aider Mathieu Lacombe «publiquement» pour l'aider à mieux prendre soin des familles.

«La pauvreté, c'est ça, renchérit le photographe. C'est le travailleur pauvre. Il y a des gens qui travaillent 40 heures par semaine qui sont pauvres.»

Dans tous les cas, le ministre Lacombe, lui, est prêt à passer à autre chose.

Galerie photo Le premier conseil des ministres du gouvernement Legault Voyez les images