NOUVELLES
20/10/2018 17:04 EDT | Actualisé 23/10/2018 09:23 EDT

Donald Trump retire les États-Unis d'un accord sur les armes nucléaires

Il a accusé l'autre signataire de l'accord, la Russie, de ne pas l'avoir respecté.

AP Photo/Carolyn Kaster

Donald Trump annonce qu'il retirera les États-Unis du Traité INF sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.

Il a accusé l'autre signataire de l'accord, la Russie, de ne pas l'avoir respecté, mais il n'a pas donné de précision à ce sujet.

Le pacte signé en décembre 1987 par le président d'alors, Ronald Reagan, et le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a contribué à assurer la sécurité des États-Unis et de ses alliés en Europe et au Extrême-Orient. Par ce traité, les deux pays renonçaient à posséder, à fabriquer et à tester des missiles de croisière d'une portée allant de 500 à 5000 kilomètres.

"La Russie a violé l'entente. Elle le fait depuis plusieurs années", a-t-il déclaré après un rassemblement partisan qui s'est déroulé à Eklo, au Nevada. "Nous n'allons pas les laisser violer un accord nucléaire et leur permettre de fabriquer des armes pendant que nous n'en avons pas le droit."

Les États-Unis commenceront à mettre au point de nouvelles armes à moins que la Russie et la Chine acceptent de ne pas le faire, a ajouté le président américain. La Chine n'est pas signataire de l'accord.

"On doit mettre au point de telles armes, à moins que la Russie nous disent, à moins que la Chine nous disent: soyons vraiment intelligents et cessons d'en mettre au point. Mais si la Russie le fait, si la Chine le fait pendant que nous adhérons à l'accord, cela est inacceptable", a-t-il déclaré.

M. Trump a annoncé la nouvelle à la suite d'un rassemblement électoral à Eklo, au Nevada. Son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, s'est s'envolé samedi pour une tournée devant le conduire en Russie, en Azerbaïdjan, en Arménie et en Géorgie. Sa première étape est Moscou où il doit rencontrer des officiels russes.

ASSOCIATED PRESS
President Donald Trump arrives at the White House in Washington, Tuesday, Oct. 23, 2018, from a campaign rally in Houston. (AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

Le Kremlin et le ministère des Affaires étrangères russes n'ont pas réagi à l'annonce de M. Trump.

VOIR AUSSI: