NOUVELLES
19/10/2018 07:29 EDT | Actualisé 19/10/2018 14:59 EDT

Thaïlande: la Canadienne Brittney Loretta Katherine Schneider passible de prison pour vandalisme

Un graffiti qui pourrait lui coûter 10 ans de sa vie.

La porte Thapae Gate date du 13e siècle et fait partie d'un mur ancien qui encercle le noyau central de Chiang Mai.
MongkolChuewong via Getty Images
La porte Thapae Gate date du 13e siècle et fait partie d'un mur ancien qui encercle le noyau central de Chiang Mai.

Deux touristes occidentales, une Canadienne et une Britannique, pourraient écoper de peines de dix ans de prison pour avoir vandalisé un mur ancien dans le nord de la Thaïlande, a annoncé la police vendredi.

Des caméras de surveillance auraient filmé la Canadienne Brittney Loretta Katherine Schneider et la Britannique Furlong Lee utilisant de la peinture en aérosol pour écrire un message sur un mur de la fameuse porte historique Thapae Gate, dans la province de Chiang Mai, dans le nord du pays, vers 4 h, heure locale, jeudi.

Les deux jeunes femmes sont âgées de 23 ans.

Le chef de la police de Chiang Mai a dit que les deux touristes ont été détenues et accusées d'avoir vandalisé des reliques anciennes. Elles pourraient écoper d'une peine de dix ans de prison et d'une amende équivalant à 30 000 $ US.

Les deux femmes auraient admis avoir posé le geste après avoir trop bu. Mme Lee, qui est originaire de Liverpool, aurait reconnu avoir écrit "Scouser Lee" sur le mur, et Mme Schneider aurait ajouté un "B" en dessous.

La porte Thapae Gate date du 13e siècle et fait partie d'un mur ancien qui encercle le noyau central de Chiang Mai.

Un représentant d'Affaires mondiales Canada a indiqué être au courant des accusations.

"Des services consulaires sont fournis à une personne de citoyenneté canadienne qui a été arrêtée en Thaïlande, lit-on dans la déclaration du porte-parole Philip Hannan. Des représentants consulaires canadiens sont en contact avec les autorités locales pour recueillir de l'information additionnelle."

Il n'a pas voulu donner plus de détails pour des raisons de respect de la vie privée.