POLITIQUE
17/10/2018 18:10 EDT | Actualisé 17/10/2018 19:22 EDT

Changements climatiques: François Legault doit aller à la Conférence de l'ONU, dit Québec solidaire

Le premier ministre élu n'a pas indiqué encore s'il avait l'intention d'y prendre part.

PC/Jacques Boissinot

QUÉBEC — Le premier ministre élu François Legault doit se rendre à la prochaine Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP24), en décembre, comme le faisait avant lui son prédécesseur Philippe Couillard.

C'est l'appel qu'a lancé mercredi après-midi à Québec la chef parlementaire de Québec solidaire (QS), Manon Massé. Elle demande même au nouveau premier ministre élu de l'inviter à l'accompagner.

La COP24 se tiendra à Katowice en Pologne du 3 au 14 décembre. Le premier ministre Philippe Couillard avait pris part à la COP21, la Conférence de Paris, en 2015, ainsi qu'à la COP22 à Marrakech au Maroc. Avant lui, Jean Charest avait également participé à des COP.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Même s'il était critiqué sur son bilan environnemental au Québec, M. Couillard misait sur la diplomatie climatique du Québec et sur le fait que le leadership du Québec en environnement était reconnu parmi les États fédérés dans le monde.

Tout juste de retour de sa première mission officielle à l'étranger à titre de premier ministre élu, au Sommet de la Francophonie en Arménie, François Legault n'a pas encore signalé son intention de prendre part à la COP24. Des porte-parole du gouvernement n'ont pas donné suite aux demandes de La Presse canadienne sur cette question.

"En fait, j'espère qu'il va y aller, j'espère qu'il va m'inviter aussi", a déclaré Manon Massé, en conférence de presse après la prestation de serment des 10 députés de QS à l'Assemblée nationale. Elle a souligné qu'elle était allée à la COP21 à Paris en 2015 en compagnie de M. Couillard. M. Legault y était aussi d'ailleurs, de même que le chef péquiste de l'époque, Pierre Karl Péladeau.

Mme Massé a demandé à M. Legault de "changer de cap" parce qu'il "n'a pas parlé" de changements climatiques durant la dernière campagne électorale.

Elle a rappelé le credo environnementaliste de sa formation et s'est engagée à talonner "fermement et sans relâche" le nouveau gouvernement pour qu'il lutte contre les changements climatiques.

La COP24 de Katowice vise à réunir les délégations des États pour adopter un ensemble de décisions en vue de la mise en oeuvre pleine et entière de l'Accord de Paris.

Rappelons qu'à la COP21 à Paris en 2015, tous les États avaient convenu de cibles de réduction des gaz à effet de serre (GES) pour limiter la hausse moyenne de la température de la planète.