BIEN-ÊTRE
16/10/2018 13:13 EDT | Actualisé 16/10/2018 13:18 EDT

Si vous avez des enfants, voici comment entreposer votre cannabis de façon sécuritaire

Un enfant, ça met tout dans sa bouche. Même si ça peut le rendre malade.

Avec l'arrivée du cannabis légal au Canada, plusieurs personnes seront ravies de garder une réserve - de moins de 150 grammes - à la maison sans s'inquiéter de contrevenir à la loi. Et cela inclut probablement certains parents de jeunes enfants.

Mais de incidents récents rappellent les dangers de laisser des produits à base de cannabis à la portée des enfants (ce qui veut dire, comme vous le savez si vous êtes vous-même parent, n'importe quel endroit qui n'est pas sous verrou).

Récemment, une fillette de Colombie-Britannique a dû être hospitalisée après avoir mangé des jujubes au cannabis en forme d'ourson qu'elle avait trouvés sur le siège arrière d'un véhicule. Et en juillet, des médecins et la Gendarmerie royale du Canada ont mis les parents en garde contre les produits comestibles au cannabis (communément appelés edibles) quand une enfant de la Nouvelle-Écosse s'est retrouvée à l'hôpital après avoir ingéré 15 morceaux d'une barre de chocolat contenant de la drogue.

Les experts recommandent donc aux parents d'entreposer la drogue douce de la même façon que les médicaments, l'alcool ou les produits toxiques: hors de la portée des enfants et sous verrou.

«L'ingestion accidentelle de cannabis par les enfants est un sérieux problème de santé publique, qu'ont bien documentée de nombreux rapports et études», expliquait la semaine dernière par voie de communiqué Steve Podborski, président de l'OBNL Parachute, qui oeuvre dans la prévention des blessures de tous genres.

Tous les centres antipoison au Canada ont rapporté une augmentation des cas d'exposition au cannabis (incluant chez des enfants de moins de 18 ans), indiquait dans le même communiqué Dre Margaret Thompson, présidente de l'Association canadienne des centres antipoison.

Le nombre d'appels concernant des enfants exposés au cannabis a augmenté de 50% entre 2013 et 2017 dans les centres de l'Ontario, du Manitoba et du Nunavut.

La Société canadienne de pédiatrie abonde dans le même sens. «Les taux d'hospitalisation et de traitements médicaux chez les jeunes enfants ayant involontairement ingéré du cannabis augmentent», notait la Société dans une déclaration sur le sujet en 2017. «Dans les États américains où le cannabis a été légalisé, les enfants ont plus souvent besoin de soins médicaux d'urgence en raison d'ingestion accidentelle.»

À lire également sur le HuffPost Québec:
» Trois façons de consommer du cannabis
» Comment «rouler un joint en 5 étapes»?
» Voici où et comment acheter du cannabis légal au Québec
» Les effets du cannabis sur la conduite durent plus longtemps que vous le pensez

Les enfants sont plus sensibles aux effets du cannabis, note Dre Thompson, ajoutant qu'il peut avoir un effet nocif sur le développement du cerveau. Il revient aux parents de protéger les enfants dans leurs domiciles, selon M. Podborski.

«Présentement, il n'existe aucune règlementation concernant l'entreposage sécuritaire des produits dérivés du cannabis, comme des emballages qui résistent aux enfants ou des étiquettes d'avertissement. C'est pourquoi il est crucial de ranger le cannabis dans un espace verrouillé, hors de la portée des enfants», martèle le PDG de Parachute.

Catherine Falls Commercial/Getty Images
Lock up marijuana, safety advocates are urging.

Si vous comptez garder du «pot» à la maison, Parachute fait les recommandations suivantes:

  • Entreposez-le de la même façon que n'importe quel produit toxique.
  • Ne consommez jamais de cannabis ou de produits dérivés du cannabis devant des enfants. Non seulement ils pourraient être tentés de vous imiter, mais votre jugement pourrait être affecté.
  • Ayez une discussion avec les membres de votre famille, vos amis et les personnes qui s'occupent de vos enfants, puisque n'importe lequel d'entre eux pourrait amener du cannabis dans votre maison ou en avoir chez lui lorsque vos enfants visitent.
  • Affichez le numéro du centre antipoison le plus près de chez vous à côté du téléphone.

Et pour ce qui est des edibles, rappelez-vous qu'ils ne seront pas légalisés au Canada avant 2019.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.