POLITIQUE
16/10/2018 12:45 EDT | Actualisé 16/10/2018 13:42 EDT

Cannabis: Justin Trudeau croit que les parents doivent en discuter avec leurs enfants

Le premier ministre juge que la légalisation permettra de garder la substance hors de la portée des jeunes.

Tom & Dee Ann McCarthy via Getty Images

OTTAWA — Alors que les Canadiens pourront dans quelques heures acheter de la marijuana récréative en toute légalité, Justin Trudeau estime que les parents devront aussi avoir une bonne discussion avec leurs enfants au sujet de cette drogue.

Le premier ministre a répété mardi que la réglementation du marché de la marijuana — une des promesses de sa campagne électorale de 2015 — contribuera à garder le cannabis hors de la portée des enfants et à lutter contre le marché noir.

Les Canadiens de 18 ou 19 ans, selon la province ou le territoire, pourront dès mercredi acheter et consommer en toute légalité du cannabis, une drogue psychotrope que M. Trudeau a reconnu avoir déjà fumée alors qu'elle était illégale au Canada.

L'article continue après cette vidéo:

Le premier ministre soutient que le gouvernement fédéral s'emploie également à rendre le système de traitement des demandes de pardon plus accessible pour les Canadiens qui ont été par le passé reconnus coupables de possession simple de marijuana — pour consommation personnelle, sans intention de trafic. M. Trudeau a promis que la question serait examinée dans les prochains jours et les prochaines semaines.

Le premier ministre a dû faire face à des pressions, y compris au sein de son propre caucus, pour se pencher sur cet enjeu de la suspension du casier judiciaire, en raison des conséquences de telles accusations de possession simple pour les Canadiens marginalisés.

Murray Rankin, porte-parole du Nouveau Parti démocratique en matière de justice, a récemment déposé un projet de loi aux Communes prévoyant la suspension du casier judiciaire (ou «pardon») pour les Canadiens qui ont été accusés de possession simple.