NOUVELLES
15/10/2018 09:24 EDT | Actualisé 15/10/2018 09:24 EDT

Une demande d'action collective contre Uber au Québec

Si vous avez été un usager ou un chauffeur d'Uber en date d'octobre 2016, vous pourriez être admissible à rejoindre ce recours.

Anadolu Agency via Getty Images

Un Québécois a fait une demande pour autoriser une action collective contre Uber au Québec à la suite du piratage informatique qu'a subi l'entreprise en 2016.

Pierre-Olivier Fortier, qui est représenté par le bureau d'avocats Woods s.e.n.c.r.l. à Montréal, a déposé sa demande le 23 janvier dernier. L'action collective proposée est intentée suivant le piratage informatique qui a mené à la communication de renseignements personnels de ses usagers et chauffeurs à des tiers non-autorisés.

Si vous avez été un usager ou un chauffeur d'Uber en date d'octobre 2016, vous pourriez être admissible à rejoindre ce recours.

Vous devez être résident du Québec et avoir fourni «des renseignements personnels à Uber collectés, détenus, conservés et utilisés par Uber et communiqués de façon non autorisée à un tiers, et ce, en date d'octobre, 2016», peut-on lire dans le communiqué envoyé par le bureau d'avocats.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:


C'est le juge Gary D.D. Morrison de la Cour supérieure du Québec qui devra décider si l'action collective est autorisée.

En 2016, les données de 57 millions d'utilisateurs à travers le monde, dont celles de 600 000 chauffeurs, ont été piratées. Au départ, Uber avait refusé de divulguer combien d'utilisateurs canadiens avaient été touchés par ce piratage. Uber Canada avait finalement révélé que 815 000 usagers ou chauffeurs canadiens avaient été affectés par la faille informatique.

Si vous voulez plus d'informations ou si vous voulez vous inscrire à la demande d'action collective, vous retrouverez tous les détails ici.

À voir également: