NOUVELLES
12/10/2018 06:29 EDT | Actualisé 12/10/2018 06:34 EDT

Le Canadien blanchi après une cérémonie riche en émotions avec Jacques Demers

Le Tricolore célébrait sa dernière conquête de la coupe Stanley... devant les Kings.

Francois Lacasse via Getty Images

Le Canadien a commencé sa saison locale sans énergie et a payé en encaissant un revers de 3-0, jeudi, contre les Kings de Los Angeles.

Malgré une cérémonie d'avant-match riche en émotions avec la présentation de nombreux artisans de la dernière conquête de la coupe Stanley du Tricolore en 1993, dont l'entraîneur-chef Jacques Demers, les joueurs du Canadien n'ont pas été en mesure de démontrer la même intensité que lors de leurs deux premières sorties de la campagne.

«Ça n'a rien à voir avec les cérémonies, mais peut-être que nous étions un peu rouillés puisque nous n'avions pas joué depuis samedi, a noté l'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. L'exécution n'était pas à point ce soir. Ça nous a pris du temps pour trouver notre rythme, notre exécution, la vitesse dans notre jeu.»

Adrian Kempe a touché la cible sur le premier tir des Kings (2-1-1) après 3:56 de jeu, puis Jaret Anderson-Dolan a gagné sa bataille derrière le filet du Tricolore avant de remettre devant à Michael Amadio, qui doublait l'avance des visiteurs à 11:31 du premier tiers.

Kempe se veut peut-être l'un des nouveaux tortionnaires du Canadien, lui qui a inscrit sept buts et deux aides en trois matchs en carrière contre la formation montréalaise.

Jeff Carter a porté le coup de grâce avec 10:56 à faire en troisième période. Carter a également amassé deux aides au cours de la rencontre.

Jack Campbell, qui avait obtenu le départ devant le filet des Kings puisque Jonathan Quick est blessé, s'est occupé du reste. L'Américain âgé de 26 ans a repoussé 40 lancers pour enregistrer un premier jeu blanc à sa 10e sortie en carrière dans la LNH.

«Los Angeles a fait du bon travail autour de son filet, a reconnu Julien. Nous lancions la rondelle, mais nous n'avions pas beaucoup de deuxièmes chances.»

Les joueurs du Canadien (1-1-1) avaient répété qu'ils devaient mieux faire que la saison dernière devant leurs partisans s'ils voulaient atteindre leurs objectifs cette saison. Ils ont toutefois commencé leur saison locale avec un faux pas rappelant ceux de la dernière campagne. Le Tricolore avait alors égalé un record d'équipe en étant blanchi cinq fois devant ses partisans et n'avait gagné que 18 fois en 41 sorties au Centre Bell.

L'offensive du Tricolore s'était payé un festin dans un gain de 5-1 face aux Penguins de Pittsburgh samedi dernier. Cette fois, elle a été plutôt discrète malgré son nombre élevé de tirs au but. Tomas Tatar est passé le plus près de tromper la vigilance de Campbell, quand il a atteint la barre horizontale tard en deuxième période pendant un avantage numérique.

Un but des locaux a aussi été annulé à mi-chemin en troisième période à la suite d'une contestation de l'entraîneur des Kings, John Stevens. Les arbitres ont jugé qu'Andrew Shaw avait nui au travail de Campbell sur un tir de la pointe de Mike Reilly.

À l'autre bout de la patinoire, Carey Price a cédé trois fois contre 29 lancers.

Le Canadien jouera son prochain match samedi, quand il accueillera les Penguins.

Échos de vestiaire

Brendan Gallagher, sur le nerf de la guerre dans cette rencontre:

«C'était deux équipes avec des styles différents et nous savions que celle qui allait dicter le jeu allait gagner. Je crois qu'ils ont gagné cette bataille. Ce n'était pas un match rapide, le jeu était lent. Pour une raison quelconque, nous n'avions pas de rythme et ils ont fermé le centre. À 2-0, ils ont défendu leur avance. C'était difficile de créer des occasions.»

Andrew Shaw, sur le but refusé:

«(L'arbitre) croyait d'abord que j'avais cogné la rondelle hors de la mitaine du gardien. Il a réalisé à la reprise que ce n'était pas le cas. Il a finalement dit qu'il y avait eu contact entre mon bras gauche et la mitaine du gardien et a jugé que c'était de l'obstruction.»

Jesperi Kotkaniemi, sur l'accueil des partisans lors de la présentation des joueurs:

«Je me suis simplement concentré pour éviter de chuter sur la glace!»