BIEN-ÊTRE
11/10/2018 13:23 EDT | Actualisé il y a 9 heures

Estée Lauder veut évincer le patron de Deciem suite à un message Instagram

Estée Lauder affirme que le comportement récent de M. Truaxe «méprise injustement les intérêts d'Estée Lauder.»

Estée Lauder Companies comparaît devant un tribunal ontarien pour tenter d'expulser Brandon Truaxe de ses rôles à la direction et au conseil d'administration chez Deciem, la marque de produits de beauté de Toronto qu'il a fondée.

Estée Lauder, l'un des investisseurs de Deciem, tente également d'empêcher M. Truaxe de publier des déclarations ou d'intervenir sur les comptes de réseaux sociaux de Deciem.

Estée Lauder affirme que le comportement récent de M. Truaxe «méprise injustement les intérêts d'Estée Lauder» et est «oppressif ou injustement préjudiciable» à la marque.

M. Truaxe a affiché une copie de la demande d'Estée Lauder et des courriels de son avocat sur Instagram et Estée Lauder a confirmé à La Presse canadienne qu'elle avait entrepris des démarches contre le patron de la marque.

La requête contre M. Truaxe et Deciem survient quelques jours après que le dirigeant eut affiché une vidéo sur Instagram dans laquelle il annonçait la suspension des activités de Deciem jusqu'à nouvel ordre, car «presque tout le monde chez Deciem a été impliqué dans une activité criminelle majeure, incluant des crimes financiers et bien d'autres».

M. Truaxe est critiqué depuis des mois pour ses publications sur les réseaux sociaux en raison de remarques qu'il a faites sur Instagram. Certaines d'entre elles ont tellement irrité les amateurs de la marque qu'ils se sont mis à brûler des produits Deciem.

À VOIR AUSSI