NOUVELLES
11/10/2018 15:06 EDT | Actualisé 11/10/2018 15:06 EDT

Belinda Stronach: L'homme d'affaires Frank Stronach poursuit sa fille en justice

Il lui réclame pas moins de 520 M$ pour mauvaise gestion des actifs de la famille.

Belinda et Frank Frank Stronach en 2010.
PC/Frank Gunn
Belinda et Frank Frank Stronach en 2010.

Un procès intenté par le magnat des affaires Frank Stronach, qui réclame 520 millions $ d'indemnités et de dommages-intérêts contre sa fille, deux petits-enfants et d'autres, a mis à nu un différend vieux de deux ans sur le contrôle et la direction de l'entreprise familiale.

M. Stronach, qui a créé Magna International et l'a transformé en un géant mondial des pièces automobiles, allègue dans une plainte déposée devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario que sa fille Belinda Stronach et son ancien associé Alon Ossip ont mal géré les actifs de la famille et comploté pour en prendre le contrôle.

«Au cœur de cette procédure se trouve une série d'actions illégales entreprises par Belinda, en collaboration avec Alon et d'autres personnes qui leur sont associées, pour s'approprier les actifs de la famille Stronach à leur avantage personnel», peut-on lire dans la poursuite.

Le conflit porte sur le contrôle du Stronach Group, le centre d'un certain nombre d'entreprises axées sur les courses de chevaux de race et les jeux, que Frank Stronach avait étendus à l'agriculture et au développement de terrains de golf.

Hoo-Me.com / MediaPunch/MediaPunch/IPx
Belinda Stronach a rejeté les allégations avancées par son père.

La poursuite, qui n'a pas encore été contestée devant les tribunaux, dépeint le portrait d'un père confiant qui a cédé le contrôle de fiducies familiales en 2013 pour siéger au Parlement national de son Autriche natale, sachant qu'il exerçait toujours un contrôle de facto et qu'il pourrait reprendre son poste lorsqu'il le désirerait.

Selon la poursuite, Belinda et Alon auraient envisagé en novembre 2016 de couper le financement des projets de Frank, y compris ceux du secteur agricole, et ont décidé que ce dernier n'avait aucune autorité pour agir au nom des activités du Stronach Group et ne pouvait pas accéder à ses fonds d'entreprise.

Elle allègue en outre que «des documents d'entreprise ont été falsifiés dans le cadre d'un stratagème (...) visant à limiter ou à éliminer le rôle de Frank dans la gestion de l'entreprise familiale Stronach», et que la relation entre Belinda et les membres de la famille s'est complètement effondrée à la suite des nombreux abus de confiance.

Belinda Stronach a rejeté les allégations.

«Les relations familiales au sein d'une entreprise peuvent être difficiles», a-t-elle affirmé mercredi soir.

Mes enfants et moi aimons mon père. Cependant, ses allégations sont fausses et nous répondrons officiellement à la déclaration dans le cours normal de la procédure judiciaire.Belinda Stronach

Un porte-parole d'Alon Ossip a déclaré que les allégations étaient «sans fondement et ne reposaient pas sur les faits ou la réalité».

«Alon a toujours honoré ses obligations et a agi de bonne foi pour préserver et développer les actifs de la famille Stronach et pour protéger les intérêts de tous les membres de la famille», a indiqué le porte-parole, Paul Deegan, dans un communiqué.

«Il s'agit d'un conflit entre membres de la famille Stronach qui devrait être résolu entre membres de la famille.»

Les avocats de Nicole et Frank Walker, les petits-enfants nommés dans la poursuite, ont contesté les accusations.

«Nos clients considèrent comme regrettable la décision de leurs grands-parents de les inclure dans cette action et considèrent que les actions en justice contre eux sont injustifiées», a déclaré Benjamin Zarnett, du cabinet Goodmans LLP.

Frank Stronach a déclaré mercredi dans une déclaration que le couple avait déployé des «efforts considérables» au cours des deux dernières années pour résoudre le problème et qu'il avait déposé la poursuite en dernier recours.