NOUVELLES
10/10/2018 19:47 EDT | Actualisé 10/10/2018 20:57 EDT

L'ouragan Michael fait une première victime en Floride

Les autorités ont informé qu'il était dû à une chute d'un arbre.

L'ouragan Michael a frappé la Floride de plein fouet, mercredi après-midi, avec des vents de 250 kilomètres/heure qui en ont fait la plus puissante tempête à gagner les États-Unis continentaux en près de 50 ans. Au moins un mort a été rapporté dans son sillage, alors qu'il poursuivait sa trajectoire à l'intérieur des terres du Sud-Est américain.

Renforcé par les eaux anormalement chaudes du golfe du Mexique, l'ouragan de catégorie 4 a touché terre à proximité de Mexico Beach, une ville touristique du nord-ouest de la Floride, où s'alignent stations balnéaires, villages de pêcheurs et bases militaires.

Après avoir ravagé la région aussi connue sous le nom de "Panhandle", Michael a poursuivi sa course dans le sud de la Géorgie, rétrogradé en ouragan de catégorie 3 _ encore une fois le plus puissant jamais enregistré dans ce secteur.

Éventrant des maisons, déracinant des arbres et submergeant des quartiers entiers, Michael a aussi privé plus de 388 000 résidences et commerces d'électricité.

Selon le bureau du shérif du comté de Gadsden, un homme a été tué lorsqu'un arbre s'est abattu sur une résidence.

Galerie photoL'ouragan Michael déferle sur la Floride Voyez les images

Le gouverneur Rick Scott a annoncé le début des efforts de sauvetage "intensifs" peu après le passage de l'oeil de l'ouragan.

"Si vous et votre famille vous en êtes sortis en sûreté, la pire chose que vous pourriez faire maintenant est agir sans réfléchir", a-t-il avancé, urgeant les citoyens à se tenir loin des routes couvertes de débris.

Plus de 375 000 résidants avaient été sommés d'abandonner leur domicile, mais les autorités d'urgence déplorent que bon nombre d'entre eux ont fait fi des ordres d'évacuation.

En l'espace de quelques jours, le monstre météorologique est passé d'une tempête tropicale à un ouragan de catégorie 4 _ le plus puissant à avoir frappé la bande côtière du "Panhandle".

Les prévisions anticipent qu'il continuera à semer la destruction jusqu'en Caroline du Nord et en Caroline du Sud, qui tâchent toujours de se remettre sur pied après le passage de l'ouragan Florence.