Cette mère a vite regretté d'avoir lancé #HimToo pour plaindre son fils «qui a peur de sortir avec des filles» depuis #MeToo

Son fils n'a pas du tout apprécié l'initiative.
#HimToo pour défendre les hommes
#HimToo pour défendre les hommes

Depuis un an, le mouvement #MeToo a libéré la parole de victimes d'abus sexuels mais n'a pas encore complètement fait évoluer les mentalités sur le sujet. Reste toujours celles et ceux qui estiment que, depuis l'affaire Weinstein, le climat est surtout devenu très hostile envers les hommes.

C'est le cas de Donald Trump qui s'est publiquement excusé au nom du pays auprès son nouveau juge à la Cour suprême Brett Kavanaugh pour les "souffrances qu'il a endurées", mais aussi d'une mère américaine qui n'est pas passée inaperçue.

Dans un tweet, maintenant supprimé, cette dernière a décidé de lancer le hashtag #HimToo ("lui aussi", en français) pour dénoncer la peur qui pétrifie apparemment désormais la gent masculine quand il est question d'aborder une femme.

La maman a expliqué - photo à l'appui - que son enfant ne voulait plus se retrouver seul avec une femme autour d'un verre ou d'un repas. "Ceci est MON fils, il est sorti premier de son camp d'entraînement militaire. C'est un gentleman qui respecte les femmes. Il refuse d'aller à des rencards seul à cause de ce climat actuel où les féministes radicales font flotter les fausses accusations d'agression sexuelle".

Une vision des choses qui a immédiatement déclenché une vague de moqueries et détournements sur le réseau social, comme vous pouvez le voir ci-dessous:

"Ceci est MON soleil. Il est sorti premier du système solaire. C'est une étoile qui respecte les planètes. Il refuse d'aller dans des orbites seul parce que sa force gravitationnelle est si forte qu'il explosera un jour! #HimToo "

"Ceci est mon fils. Le roi des Titans Cronos. Il m'a castré et a lancé mes testicules dans la mer. Il refuse maintenant d'aller à des rencards en tête-à-tête car la prophétie veut qu'il sera un jour renversé par son fils comme il m'a renversé #HimToo".

This is MY son. He graduated #1 in army camp. He was awarded the Marksmanship and sand racing award. He was #1 in A school. He is a gentleman who respects Mother. He won't go on solo dates because he loves his Mother. I VOTE. #HimToopic.twitter.com/9gKhz8tVpk

— The HAM lawyer (@thehamlawyer) October 8, 2018

"Ceci est MON fils. Il est sorti premier de son camp militaire. Il a reçu des prix pour sa précision et ses courses dans le sable. C'est un gentleman qui respect sa mère. Il refuse d'aller à des rencards car il aime sa mère. #HimToo"

This is MY son. He singlehandedly runs a small hotel. He's a homeowner. He knows a boy's best friend is his mother. He goes a little mad sometimes. He won't go on solo dates due to the current climate of false accusations by radical anti-shower-stabbing feminists. I VOTE. #HimToopic.twitter.com/qSYY7Cy46E

— Night of the Living Marble (@living_marble) October 8, 2018

"Ceci est MON fils. Il gère tout seul un petit hôtel. Il est propriétaire. Il sait que le meilleur ami d'un garçon c'est sa mère. Il devient un peu fou parfois.Il refuse d'aller à des rencards en tête-à-tête dans ce climat actuel où les féministes anti-couteaux dans la douche font flotter les fausses accusations d'agression."

La situation a pris une telle ampleur que #HimToo s'est hissé parmi les termes les plus utilisés sur Twitter et a rapidement attiré l'attention du principal intéressé et de son frère qui ont tenté de rire de la situation en publiant chacun un message pour exprimer leur incompréhension face au message de leur mère.

My brother is trending on twitter because of my moms ridiculous tweet. I'm a mixture of laughing hard and feeling bad for him. #HimToopic.twitter.com/YG93x9ikii

— Jon Hanson (@DancinJonHanson) October 9, 2018

"Mon frère est trending sur Twitter à cause du tweet ridicule de ma mère. Je suis entre le rire aux larmes et le malaise pour lui"

That was my Mom. Sometimes the people we love do things that hurt us without realizing it. Let's turn this around. I respect and #BelieveWomen . I never have and never will support #HimToo . I'm a proud Navy vet, Cat Dad and Ally. Also, Twitter, your meme game is on point. pic.twitter.com/yZFkEjyB6L

— Pieter Hanson (@Thatwasmymom) October 9, 2018

"C'était donc ma mère. Parfois les gens qui nous aiment font des choses qui nous blessent sans s'en rendre compte. Profitons-en pour retourner la situation. Je respecte et crois aux témoignages de ces femmes. Je n'ai jamais et je ne supporterai jamais #HimToo. Je suis fier d'être un ancien militaire, papa d'un chat et un allié. Et aussi, merci à Twitter d'être si doué en mèmes."

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

Voir aussi: