BIEN-ÊTRE
06/10/2018 09:13 EDT | Actualisé 06/10/2018 09:13 EDT

Gisele Bündchen était topless pour le défilé qui l'a rendue célèbre, et elle en a souffert

Embarrassée par sa tenue, elle a failli quitter le défilé.

Gisele Bundchen lors du défilé pour Alexander MacQueen en 1998.
Gamma-Rapho via Getty Images
Gisele Bundchen lors du défilé pour Alexander MacQueen en 1998.

MANNEQUINAT - Gisele Bündchen est aujourd'hui une des mannequins les plus connues et les mieux payées au monde. Mais avant d'arriver à ce niveau, la top model est passée par des moments difficiles, y compris lors de son premier grand défilé.

C'est à Londres, sur le podium d'Alexander McQueen en 1998 que la Brésilienne, alors âgée de 18 ans, a connu ses premiers succès. Pour ce défilé renommé, Gisele Bündchen doit porter trois tenues. Les deux premières ne lui posent "aucun problème", bien qu'elles comportent "moins de vêtements que tout ce que j'avais pu porter jusque là pendant un défilé", confie-t-elle dans son livre "Lessons: my Path to a Meningful life" ("Leçons: mon parcours vers une vie qui a du sens"), en vente depuis le 2 octobre.

Mais la troisième lui fait monter les larmes aux yeux: la tenue ne comporte en effet qu'une jupe blanche, et la mannequin doit défiler seins nus. "J'étais une fille sage. J'étais garçon manqué. J'étais quelqu'un d'embarrassé par ma forte poitrine depuis ma puberté. J'étais une fille tétanisée à l'idée que ma famille se sente tellement embarrassée qu'elle ne veuille plus m'adresser la parole. J'étais terrifiée", écrit-elle. "C'était mon premier défilé à l'international, et je n'avais aucune idée de la façon dont ça fonctionnait."

Pour ne pas mettre mal à l'aise sa famille, Gisele Bündchen admet avoir envisagé de "s'enfuir du défilé". Un acte qui aurait mis un terme à sa carrière naissante. "J'ai commencé à pleurer. J'ai essayé de retenir mes larmes, mais elles ont commencé à couler, et les plumes noires collées sur mes cils ont commencé à se détacher."

Heureusement, la jeune mannequin a reçu le soutien de Val Garland, célèbre maquilleuse (désormais directrice artistique de L'Oreal Paris): "Dès qu'elle a compris ce qui se passait, elle a dit qu'elle me dessinerait un haut, avec du maquillage blanc. Elle m'a assuré que ce serait magnifique et que le podium était si sombre que personne n'en saurait rien. Si Val ne s'était pas manifestée à ce moment-là, je doute sérieusement que j'aurai pu défiler", confie Gisele Bündchen.

Grâce à l'intervention de la maquilleuse, Gisele Bündchen défilera bien pour Alexander McQueen. Et ce défilé marquera d'ailleurs le début de sa carrière à l'international, comme elle l'avoue elle-même.

À voir également sur Le HuffPost: