NOUVELLES
05/10/2018 12:38 EDT | Actualisé 05/10/2018 12:38 EDT

Le Sénat américain envoie Brett Kavanaugh à un vote décisif

En cas d'égalité 50-50, le vote décisif appartiendra au vice-président Mike Pence.

AP Photo/Seth Wenig

Le Sénat des États-Unis a voté vendredi en faveur de la soumission à un vote décisif de la candidature de Brett Kavanaugh en tant que juge de la Cour suprême.

Cinquante et un sénateurs ont appuyé la candidature de M. Kavanaugh, pendant que 49 autres s'y sont opposés.

Le sénateur démocrate Joe Manchin a été le seul de son parti à voter pour M. Kavanaugh. La sénatrice républicaine Lisa Murkowski a toutefois voté contre lui.

Deux autres sénateurs républicains dont la position était incertaine, Susan Collins du Maine et Jeff Flake de l'Arizona, se sont aussi ralliés à M. Kavanaugh.

Le vote décisif qui élèvera ou non le juge Kavanaugh au plus haut tribunal du pays aura lieu en fin de semaine. Il serait inhabituel pour un sénateur de changer d'avis à ce moment et de modifier son vote, mais Mme Collins a indiqué qu'elle annoncera sa position finale avant la fin de la journée de vendredi.

Mme Murkowski, l'air solennel, a murmuré «non» quand son tour est venu de voter.

En cas d'égalité 50-50, le vote décisif appartiendra au vice-président Mike Pence.

À lire aussi:

Amy Schumer et Emily Ratajkowski arrêtées dans une manifestation contre le juge Brett Kavanaugh

Rien dans le rapport du FBI ne confirme les accusations contre le juge Brett Kavanaugh

Donald Trump se moque de l'accusatrice de Brett Kavanaugh en l'imitant

Au moins trois femmes accusent M. Kavanaugh d'inconduite sexuelle.

Dans une lettre ouverte publiée tard jeudi par le Wall Street Journal, le juge Kavanaugh admet avoir dit «certaines choses que je n'aurais pas dû dire» lors de son témoignage, la semaine dernière, devant le comité judiciaire du Sénat. Il assure être un individu «travaillant, de tempérament égal» et qu'on pourra «compter sur moi à l'avenir».

Le ton émotionnel, accusateur et parfois colérique de M. Kavanaugh pendant son témoignage a amené certains observateurs à se demander s'il est apte à siéger au plus haut tribunal des États-Unis.