DIVERTISSEMENT
05/10/2018 06:20 EDT | Actualisé 05/10/2018 06:26 EDT

Ben Affleck se confie sur son alcoolisme

«Demander de l'aide quand on a un problème, c'est du courage, pas de la faiblesse ou l'aveu d'un échec...»

Mario Anzuoni / Reuters

Vingt ans de lutte. Depuis des années, Ben Affleck souffre de graves problèmes de dépendance à l'alcool. Plus ou moins récurrents, plus ou moins faciles à contrer, plus ou moins prenants sur son quotidien, ils reviennent inlassablement malgré une cure de désintoxication en 2001 et un très long travail pour lutter contre cette dépendance.

Fin août, l'alcoolisme du dernier interprète en date de Batman avait même fini par se faire si prégnant que l'ancienne compagne de l'acteur, Jennifer Garner, avait dû le convaincre de se laisser emmener dans un centre de désintoxication. Une expérience dont il est visiblement sorti renforcé.

«Cette semaine j'ai terminé mes quarante jours de soins dans un centre de traitement contre l'addiction à l'alcool et que je reste un de leurs patients à distance. Le soutien que j'ai reçu de ma famille, de mes collègues et de mes fans veut dire énormément pour moi», a-t-il écrit ce 4 octobre sur Instagram. «Cela m'a donné la force et le soutien nécessaires pour parler de ma maladie avec les autres.»

«Combattre une addiction est une lutte difficile qui dure toute la vie. À cause de cela, on n'est jamais réellement dans ou en dehors d'un traitement. C'est un engagement à temps plein, continue Ben Affleck. Il y a tellement de gens qui m'ont contacté sur les réseaux sociaux pour me parler de leurs propres voyages avec la dépendance. À ces gens-là, je voudrais dire merci: votre force m'a inspiré, et m'a soutenu à des degrés que je n'imaginais même pas possibles.

Ça aide de savoir que je ne suis pas seul. Et comme j'ai dû moi-même m'en souvenir: demander de l'aide quand on a un problème, c'est du courage. Pas de la faiblesse ou l'aveu d'un échec.»

Il conclut ainsi sa publication: «Avec reconnaissance et humilité, je continue de profiter de l'aide de tant de gens, et suis extrêmement reconnaissant envers ceux qui sont là pour moi. J'espère qu'au final, je pourrai être un exemple pour ceux qui sont en difficulté.»

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également :