DIVERTISSEMENT
05/10/2018 16:14 EDT | Actualisé 05/10/2018 16:16 EDT

7 films à voir au Festival du nouveau cinéma

Le FNC nous offre pour sa 47e édition une programmation de choix.

Du western d'Audiard au nouveau Philippe Lesage, en passant par les derniers films chocs de Lars von Trier et Gaspar Noé, le Festival du nouveau cinéma (FNC) nous offre pour sa 47e édition une programmation de choix. Voici 7 rendez-vous à ne pas manquer.

«Si Beale Street pouvait parler» deBarry Jenkins

Le réalisateur oscarisé de Moonlight revient avec un film inspiré par le livre éponyme de James Baldwin. Si Beale Street pouvait parler met en vedette la révélation KiKi Layne dans le rôle de Tish, une jeune femme enceinte de Harlem qui se bat pour faire innocenter son fiancé (le canadien Stephen James), accusé à tort de viol. Un drame romantique engagé qui prendra l'affiche au Québec le 30 novembre, et qui a déjà reçu un bel accueil lors de sa présentation au Festival de Toronto. À voir le dimanche 7 octobre, à 19h15, au Cineplex Odeon.

«Les frères Sisters»de Jacques Audiard

Pour son premier film en langue anglaise, le réalisateur français Jacques Audiard remet le western au goût du jour et suit la chevauchée de deux frères tueurs à gages (Joaquin Phœnix et John C. Reilly) dans l'Amérique de la ruée vers l'or. Jake Gyllenhaal et Riz Ahmed complètent la distribution de cette adaptation réussie du best-seller de l'auteur canadien Patrick deWitt, qui a valu à Audiard le Lion d'argent de la meilleure mise en scène à la Mostra de Venise. À voir le samedi 6 octobre à 13h, au Cinéma Impérial.

«Burning» de Lee Chang-dong

Huit ans après Poetry, le cinéaste sud-coréen Lee Chang-dong revient aux affaires avec ce thriller psychologique puissant et intimiste, inspiré par une nouvelle de l'écrivain japonais Haruki Murakami. L'occasion aussi de retrouver l'acteur Steven Yeun (Glenn de la série The Walking Dead) dans la peau du mystérieux Ben, l'un des protagonistes au cœur du triangle amoureux de Burning. À voir le samedi 6 octobre à 13h15, au Cineplex Odeon, et le dimanche 14 octobre à 15h, au Cinéma impérial.

«The House That Jack Built» de Lars von Trier

Fidèle à sa réputation, le sulfureux réalisateur danois Lars von Trier n'a laissé personne indifférent lors de la présentation de sa dernière réalisation au Festival de Cannes. Des dizaines de spectateurs choqués ont notamment quitté la salle en cours de projection. Annoncé comme un thriller horrifique, The House That Jack Built suit un architecte tueur en série (Matt Dillon) qui conçoit chacun de ses meurtres comme une œuvre d'art. À voir le dimanche 7 octobre à 20h15, au Cinéma impérial.

«Climax» de Gaspar Noé

Après Love présenté en 2015, le français Gaspar Noé revient au FNC avec un long qui a également fait sensation lors de sa première au Festival de Cannes. Le récit d'une fête hallucinée au cours de laquelle les membres d'une troupe de danse perdent totalement le contrôle d'eux-mêmes après avoir absorbé une drogue psychotique à leur insu. Une nouvelle expérience extrême présentée par son réalisateur comme «une montagne russe qui se transformerait en train fantôme.» À voir le lundi 8 octobre à 21h, au Cinéma impérial.

«Genèse» de Philippe Lesage

Présenté cet été au Festival de Locarno­­­, en Suisse, le 7e film du québécois Philippe Lesage s'intéresse aux premiers amours et met en vedette une belle brochette de jeunes talents dont Noée Abita, Pier-Luc Funk et Théodore Pellerin (qui vient de recevoir au Festival de Namur le Bayard du meilleur comédien pour son rôle dans Genèse). À noter que le film fait partie des 16 œuvres en compétition pour la Louve d'or au FNC. À voir le jeudi 11 octobre à 20h, au Cinéma impérial, et le vendredi 12 octobre à 18h30, au Cineplex Odeon.

«Guy» d'Alex Lutz

Dans cette comédie dramatique, un jeune vidéaste entreprend de tourner un documentaire sur un vieux chanteur de variété qui vit de petits galas après avoir connu son heure de gloire dans les années 70. Un film réalisé par le comédien et humoriste français Alex Lutz qui tient également le rôle, devant la caméra, du crooner septuagénaire. À voir le samedi 13 octobre à 19h, au Cinéma impérial pour la soirée de clôture du FNC (sur invitation), et le dimanche 14 octobre à 13h30, au Cineplex Odeon.