POLITIQUE
01/10/2018 22:17 EDT | Actualisé 02/10/2018 01:07 EDT

Québec solidaire connaît une soirée historique avec 10 députés élus

Avec dix candidats élus, Québec Solidaire réalise sa meilleure élection depuis sa fondation.

MONTRÉAL - Malgré l'annonce tôt en soirée de l'élection d'un gouvernement caquiste majoritaire, les partisans de Québec Solidaire réunis à l'Olympia de Montréal semblaient plus enthousiasmés par l'avancée historique de leurs candidats que par la victoire de François Legault.

À l'annonce des victoires de Manon Massé dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, de Gabriel Nadeau-Dubois dans Gouin, d'Alexandre Leduc dans Hochelaga-Maisonneuve, de Ruba Ghazal dans Mercier, d'Andrés Fontecilla dans Laurier-Dorion. de Vincent Marissal dans Rosemont, de Catherine Dorion dans Taschereau, de Sol Zanetti dans Jean-Lesage, de Christine Labrie, dans Sherbrooke et d'Émilise Lessard-Therrien à Rouyn-Noranda-Témiscamingue, l'euphorie régnait dans la salle.

Catherine Dorion, émue aux larmes, a tenu à remercier ses partisans et à souligner leur implication: «C'est pas moi qui a gagné, c'est nous autres!»

Galerie photo Les militants de Québec solidaire célèbrent leurs gains Voyez les images

«Ce soir, c'est un grand pas pour Québec Solidaire, mais c'est surtout un pas de géant pour le monde ordinaire d'ici!, a lancé Gabriel Nadeau-Dubois, sous un tonnerre d'applaudissements. M. Legault, attachez votre tuque avec de la broche, parce qu'on va continuer à marcher et à faire obstacle à chaque décision qui va aller dans la mauvaise direction!»

Manon Massé, radieuse

C'est une Manon Massé débordante de fierté qui est apparue sur les planches de l'Olympia. «Je suis tellement, tellement fière de nous, a-t-elle déclaré d'emblée. Rappelez-vous ce qu'on a fait quand on était trois, alors imaginez-vous maintenant!»

La co-porte-parole de Québec Solidaire n'a pas tardé à avertir le nouveau premier ministre québécois :«Je vous mets en garde. Si vous cédez, comme les autres ont toujours fait avant vous, aux pressions de l'argent et du lobbyisme, vous allez nous trouver sur votre chemin!»

«Monsieur Legault, vous portez sur vos épaules une lourde responsabilité. Même si vous l'avez balayée du revers de la main au cours de la campagne, la transition énergétique est trop importante pour attendre», a-t-elle également déclaré.

«La priorité de toutes les priorités de notre opposition sera de vous faire entendre raison.»

À l'instar de ses collègues, Mme Massé a vanté et souligné l'implication de la jeunesse dans la dernière élection et l'a enjointe à s'investir d'ores et déjà en vue de la prochaine élection : «Une nouvelle génération est en train de prendre sa place, elle est tannée qu'on hypothèque son avenir [...] il est temps qu'on lui fasse une place. [...] N'attendez pas à la prochaine élection... Nous sommes l'avenir de la politique québécoise et l'avenir nous appartient!»

Enfin, la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques a rappelé sa position sur la souveraineté du Québec en interpellant Jean-François Lisée, qui a annoncé sa démission après avoir été défait par Vincent Marissal : «Je veux remercier Jean-François Lisée et son équipe. Nous avons un projet commun. Il faut le dépoussiérer, le sortir du placard. Il faut que la souveraineté redevienne synonyme d'ouverture, de solidarité. Vous le savez comme moi, il faut qu'elle redevienne un projet de souveraineté.»

Sous les applaudissements de la salle, Manon Massé a finalement rappelé à François Legault ses engagements à modifier le mode de scrutin.

Une campagne hors de l'ordinaire

Il s'agissait de la première campagne solidaire suite aux départs de Françoise David et Amir Khadir, les précédents co-porte-paroles du parti, qui avaient respectivement démissionné en 2017 et 2018. Les rôles de co-porte-paroles sont dorénavant occupés par Manon Massé et l'ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois.

Manon Massé avait offert une performance solide aux différents débats des chefs, bien qu'étant demeurée en retrait à certaines occasions. Elle avait notamment mis de l'avant l'importance de prendre des mesures conséquentes en environnement.

Québec Solidaire a beaucoup misé sur les réseaux sociaux au cours de sa campagne, organisée autour du slogan «Populaires», en invitant par exemple des influenceurs à monter à bord de leur bus de campagne. Le parti a également partagé plusieurs affiches électorales aux tons chamarrés et aux messages revendicateurs sur sa page Facebook.

Durant la campagne, Québec Solidaire avait reçu l'appui de quelques vedettes québécoises, dont Koriass, Catherine Brunet et Pierre-Luc Funk.

Record pour QS

Aux élections de 2014, Québec Solidaire avait récolté trois sièges, occupés par Françoise David, Amir Khadir et Manon Massé, à l'Assemblée nationale. Avec 10 députés à Québec, le parti a donc éclipsé son précédent record.

La Presse canadienne
Les partisans de Québec solidaire ont célébré les gains du parti.