POLITIQUE
01/10/2018 18:15 EDT | Actualisé 02/10/2018 00:27 EDT

Élections 2018: le déroulement de la soirée électorale minute par minute

La CAQ formera le prochain gouvernement.

Au terme d'un marathon électoral de 39 jours, les électeurs du Québec choisissent leur prochain gouvernement ce lundi dans le cadre de la 42e élection générale.

Voici notre couverture en direct du déroulement de cette soirée électorale.

À lire aussi:

» Les résultats des élections

» La CAQ formera un gouvernement majoritaire

» Quels résultats pour ces candidats vedettes?

» Le déroulement de la soirée électorale minute par minute

_ _ _

23 h 30

Porté par l'euphorie de la victoire, le chef caquiste et premier ministre élu, François Legault, a estimé que son parti avait "marqué l'histoire" avec sa victoire majoritaire.

C'est la première fois depuis 1976 qu'un parti n'ayant jamais formé le gouvernement remporte la victoire.

"Nous avons réussi à rassembler et c'est dans cet esprit de rassemblement que j'ai l'intention de gouverner pour les Québécois", a lancé M. Legault, devant des militants réunis au Centre des congrès de Québec.

Au cours de la campagne, M. Legault s'est attiré les critiques de ses adversaires pour avoir proposé un test de valeurs aux nouveaux arrivants, ce qui pourrait paver la voie à des expulsions en cas d'échec.

Vers 23 h 30, la CAQ avait fait élire 72 députés et deux autres étaient en avance pour une possibilité de 74 sièges.

_ _ _

23 h 12

À son arrivée au rassemblement de la CAQ à Québec, le premier ministre élu, François Legault, a avoué être "fébrile".

Avant de prononcer son discours, le chef caquiste, visiblement sous le choc de sa victoire, a serré de nombreuses mains en plus de faire l'accolade à plusieurs militants présents.

La CAQ avait fait élire 72 députés et le parti était en avance dans deux autres circonscriptions.

_ _ _

23 h 00

Devant une salle refroidie par la soirée électorale difficile, le chef péquiste, Jean-François Lisée, défait dans la circonscription montréalaise de Rosemont, annonce qu'il quitte ses fonctions.

" Le verdict de Rosemont met aussi un terme à l'emploi le plus formidable que j'ai eu, celui de chef du Parti québécois", a-t-il lancé, dans son discours.

Visiblement déçu, M. Lisée a concédé que la performance du parti, qui a fait élire sept députés et qui était en avance dans deux circonscriptions, n'était pas le résultat espéré.

Le chef péquiste a également décoché une petite flèche à Québec solidaire, estimant que le résultat de l'élection aurait pu être différent si la convergence avec la formation de gauche avait été de l'avant.

_ _ _

22 h 40

Triomphante sur la scène de l'Olympia, à Montréal, la coporte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, savoure avec les militants les gains réalisés lundi soir.

"Vous avez donné au peuple québécois le goût de se remettre en marche, a-t-elle lancé, sous les applaudissements. Aujourd'hui, mes amis, vous récoltez ce que vous avez semé."

En faisant allusion aux percées effectuées Québec et à Sherbrooke, Mme Massé a lancé que QS avait démontré qu'il n'était pas le parti du Plateau Mont-Royal.

_ _ _

22 h 35

Alors que Québec solidaire a fait élire neuf députés en plus d'être en avance dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, la coporte-parole de la formation de gauche, Manon Massé, arrive au rassemblement du parti à Montréal sous les applaudissements de la foule.

Après avoir remporté Sainte-Marie-Saint-Jacques de justesse en 2014, Mme Massé a cette fois-ci été élue avec une majorité de 5000 voix.

QS a remporté son pari lundi soir, effectuant une percée à l'extérieur de Montréal grâce à des gains dans la région de Québec ainsi qu'à Sherbrooke, en Estrie.

_ _ _

22 h 00

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, dit avoir discuté avec le chef caquiste François Legault, afin de le féliciter pour sa victoire.

Par l'entremise de Twitter, M. Ford a dit avoir hâte de "travailler avec le Québec pour améliorer la vie de tous les Canadiens et de continuer à solidifier les relations historiques entre les deux provinces".

_ _ _

21 h 50

Dans son discours où il concède sa défaite, le chef libéral Philippe Couillard annonce qu'il doit accepter la responsabilité du résultat de l'élection et qu'il entreprendra une "réflexion" sur son avenir.

"Ce sera une réflexion courte, quelques jours au maximum", a-t-il dit.

Le chef du PLQ a néanmoins dit qu'il terminait son mandat de premier ministre la "tête très haute", ajoutant qu'il laissait le Québec dans un meilleur état qu'en 2014, lorsqu'il a été porté au pouvoir.

_ _ _

21 h 45

Malgré une dégelée pour les libéraux, le chef Philippe Couillard arrive au rassemblement, à Saint-Félicien, sous les applaudissements des militants, qui scandent "Philippe!" "Philippe!" "Philippe!".

Le PLQ avait fait élire 29 députés et deux autres candidats étaient en avance ailleurs.

_ _ _

21 h 30

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a félicité, par l'entremise d'une déclaration, la victoire de la Coalition avenir Québec et de son chef François Legault.

"Je suis impatient de collaborer avec le premier ministre Legault pour faire rayonner encore davantage la province dont nous sommes tous fiers, a indiqué M. Trudeau. Ensemble, nous continuerons de défendre les travailleurs et les industries du Québec, de créer de bons emplois pour la classe moyenne et de bâtir une économie forte basée sur l'innovation, en plus de protéger l'environnement et de lutter contre les changements climatiques."

M. Trudeau a également remercié le chef libéral Philippe Couillard pour "ses années de service" à titre de premier ministre et François Gendron, qui était doyen de l'Assemblée nationale, après une première élection sous la bannière du PQ en 1976.

_ _ _

21 h 23

Le coporte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau s'adresse à une foule en liesse réunie à l'Olympia alors que la formation de gauche a fait sept députés en plus d'effectuer une percée à l'extérieur de Montréal.

"C'est un grand pas franchi pour QS, a lancé le député de Gouin. C'est un pas de géant pour le monde ordinaire."

En plus de ses sept députés, le parti comptait deux députés en avance, Sol Zanetti, dans la circonscription de Jean-Lesage, dans la région de Québec, et Christine Labrie, dans Sherbrooke.

À la dissolution de l'Assemblée nationale, QS comptait trois députés.

_ _ _

21 h 15

Un autre coup dur pour le Parti québécois, qui voit son chef Jean-François Lisée être défait dans la circonscription montréalaise de Rosemont par son rival solidaire Vincent Marissal.

Il s'agit d'un sixième député élu pour Québec solidaire.

_ _ _

21 h 10

Le chef du PLQ, Philippe Couillard, a concédé la victoire à son adversaire caquiste François Legault. Sur Twitter, le leader libéral a indiqué avoir discuté avec celui qui le remplacera comme premier ministre.

"Je lui lègue un Québec en santé financière et prêt à faire face à tous les défis, a écrit M. Couillard, dans son message. Je contribuerai à une transition harmonieuse pour le bien de la population québécoise."

_ _ _

21 h 05

Tous les chefs de partis, à l'exception du leader péquiste Jean-François Lisée, ont été réélus.

François Legault, de la CAQ, a remporté la circonscription de L'Assomption, alors que le chef libéral, Philippe Couillard, a été élu dans Roberval.

Chez Québec solidaire, les coporte-parole Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé ont été couronnés dans les circonscriptions montréalaises de Gouin et Sainte-Marie-Saint-Jacques.

Toutefois, le leader péquiste Jean-François Lisée est en danger dans Rosemont, derrière le candidat de QS Vincent Marissal.

_ _ _

20 h 55

François Legault a remporté son pari, puisque la Coalition avenir Québec formera le prochain gouvernement. Les caquistes avaient fait élire 27 députés en plus d'être en avance dans 44 autres comtés.

L'ambiance est festive au Centre des congrès de Québec, où les militants sont réunis.

On fête également chez Québec solidaire, avec deux députés - Gabriel Nadeau-Dubois et Catherine Dorion - élus et des candidats en avance dans six autres circonscriptions, dont Sherbrooke, en Estrie.

Au quartier général du PLQ, à Saint-Félicien, la défaite passe mal, où certains militants ont été aperçus en pleurs. Plusieurs refusent d'accorder des entrevues.

Les visages sont également longs chez le PQ, où l'on s'attendait à mieux. Seulement trois députés ont été élus et cinq autres candidats sont en avance dans d'autres comtés. Même le chef Jean-François Lisée est en difficulté dans Rosemont, devancé par Vincent Marissal.

_ _ _

20 h 40

Québec solidaire est en voie de sortir de Montréal en étant sur le point d'effectuer une percée à Québec. La candidate solidaire Catherine Dorion est largement en avance, au grand plaisir des militants du parti de gauche réunis à Montréal.

_ _ _

20 h 35

L'ambiance est aux antipodes chez les caquistes et les libéraux, qui connaissent des soirées bien différentes. Au quartier général de la CAQ à Québec, la foule est très bruyante alors que le parti est en avance.

Chez les libéraux, à Saint-Félicien, c'est tout le contraire, avec une soirée très silencieuse, alors qu'il ne semble plus y avoir de suspense.

_ _ _

20 h 30

TVA a annoncé que la CAQ formerait un gouvernement majoritaire.

_ _ _

20 h 25

Le PLQ conserve des châteaux forts à Montréal, conservant ses circonscriptions de Jacques-Cartier (Gregory Kelley), Mont-Royal-Outremont (Pierre Arcand), Saint-Laurent (Marwa Rizqy) et Westmount-Saint-Louis (Jennifer Maccarone).

C'est toutefois plus difficile dans la région de Québec, où François Blais a été défait par Jonatan Julien, de la CAQ. Le chef caquiste, François Legault, a été réélu dans L'Assomption.

20 h 20

La CAQ se trouve toujours en avance dans le dépouillement des votes, avec un député élu en plus d'être en avance dans 43 autres circonscriptions.

Le premier député caquiste élu est Luc Provençal, dans Beauce-Nord.

Le PLQ était en avance dans 18 circonscriptions, alors que le PQ et QS se trouvaient en tête chacun dans quatre comtés.

_ _ _

20 h 15

Au rassemblement de Québec solidaire, les militants se réjouissent dès le début de la soirée électorale en voyant que le candidat de la formation de gauche dans Rosemont, Vincent Marissal, devance le chef péquiste Jean-François Lisée.

C'est le PLQ qui a fait élire le premier député de la soirée, Gregory Kelley, dans la circonscription montréalaise de Jacques-Cartier

_ _ _

20 h 15

TVA Nouvelles a annoncé que la Coalition avenir Québec formera le prochain gouvernement. Quatre minutes plus tard, Radio-Canada a aussi confirmé que la CAQ prendrait le pouvoir pour la première fois de son histoire.

_ _ _

20 h 10

Selon les données du consortium des médias, la CAQ était en avance dans 30 circonscriptions. Le PLQ était en deuxième place, à 14 comtés, suivi du PQ, à 5 circonscriptions, et de QS, dans un comté.

LIRE AUSSI:

» Les militants de QS célèbrent leurs gains, notamment à Québec

» Le déroulement de la soirée électorale minute par minute

» Voici toutes les promesses électorales du PLQ, du PQ, de la CAQ et de QS

_ _ _

20 h 00

Les jeux sont maintenant faits, puisque les bureaux de scrutin sont officiellement fermés, annonçant la fin prochaine du suspense.

Le chiffre magique pour former un gouvernement majoritaire est de 63 sièges. Les derniers sondages plaçaient le Parti libéral du Québec et la Coalition avenir Québec au coude-à-coude. Le Parti québécois et Québec solidaire fermaient respectivement la marche.

Au moment de la dissolution de l'Assemblée nationale, le PLQ contrôlait 68 sièges, le PQ 28, la CAQ 21 et QS trois. On comptait aussi cinq députés indépendants.

Dans l'ensemble, 125 députés seront élus.

Plutôt déserts en début de soirée, les quartiers généraux des quatre principaux partis se remplissent graduellement avec l'arrivée des militants.

_ _ _

19 h 30

Plus que 30 minutes avant la fermeture des bureaux de scrutin.

Les militants se font toujours attendre dans les quartiers généraux des différents partis afin de suivre le dévoilement des résultats au cours des prochaines heures.

Les policiers et gardiens de sécurité sont omniprésents dans tous les lieux de rendez-vous. Dans tous les cas, les militants doivent passer à la fouille pour accéder à la salle.

Selon le Directeur général des élections du Québec, le taux de participation était estimé à 40,7 pour cent vers 16 heures. Plus de 71 pour cent des électeurs avaient ultimement exercé leur droit de vote le 7 avril 2014.

_ _ _

19 h 00

Les électeurs ont encore une heure pour exercer leur droit de vote avant la fermeture des bureaux de scrutin.

Pour le moment, peu de militants ont débarqué dans les différents lieux de rassemblement des quatre principaux partis.

Le Parti libéral du Québec tient son rendez-vous à Saint-Félicien, au Saguenay_Lac-Saint-Jean, où réside le chef Philippe Couillard. La Coalition avenir Québec a opté pour le Centre des congrès de Québec.

En ce qui a trait au Parti québécois et Québec solidaire, les deux formations ont respectivement opté pour l'Usine C et l'Olympia, qui ont pignon sur rue à Montréal.

Dans tous les cas, les chefs suivent le déroulement de la soirée ailleurs, principalement dans des chambres d'hôtel, pour ensuite se rendre au lieu de rassemblement de leur parti.