POLITIQUE
01/10/2018 16:55 EDT | Actualisé 01/10/2018 16:55 EDT

AEUMC: les métallurgistes en ont contre Justin Trudeau

Les taxes punitives sur l'acier et l'aluminium n'ont pas été levées par le gouvernement américain, malgré la signature du nouvel accord de libre échange.

Les métallurgistes canadiens ont accusé lundi le gouvernement libéral de Justin Trudeau de les avoir "vendus" en concluant un nouveau pacte commercial continental sans avoir obtenu de l'administration américaine la levée des taxes punitives sur l'acier et l'aluminium.

Ottawa n'a cessé de s'opposer à ces taxes depuis leur imposition au printemps, le Canada étant le premier fournisseur étranger d'acier et d'aluminium des États-Unis.

"La plupart des observateurs s'attendaient à ce que les sanctions soient levées dans la foulée de la conclusion d'un nouvel accord de libre-échange", a rappelé dans un communiqué le syndicat canadien des Métallos.

"Or, il semble que les travailleurs des secteurs de l'acier et de l'aluminium ont été sacrifiés par les concessions faites par le gouvernement fédéral pour obtenir cette entente", a déclaré Ken Neumann, directeur du syndicat.

"Au passage, ils ont vendu les travailleurs canadiens de l'acier et de l'aluminium", a-t-il ajouté en référence aux négociateurs gouvernementaux canadiens.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Négociateurs canadiens et américains sont parvenus in extremis dimanche soir à conclure un nouvel accord, appelé AEUMC, pour remplacer le traité trilatéral ALÉNA en place depuis 1994. Washington et Mexico s'étaient entendus fin août sur la mouture du nouveau traité.

Le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué lundi que le Canada n'avait jamais entretenu l'espoir d'obtenir la levée de ces droits de douane, imposés au nom de "la sécurité nationale" des États-Unis, dans le cadre de la négociation du nouvel accord de libre-échange.

"Pour la suite, l'élimination des taxes sur l'acier et l'aluminium demeure une priorité pour nous, comme pour les Mexicains et c'est quelque chose sur laquelle les Américains ont dit être prêts à travailler, donc nous allons continuer de discuter de cette question", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Les États-Unis ont imposé le 1er juin à plusieurs de leurs principaux partenaires commerciaux dans le monde des droits de douane de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium.

Le Canada avait riposté en imposant des taxes similaires sur l'acier et l'aluminium en provenance des États-Unis.

Les exportations canadiennes d'acier vers les États-Unis ont augmenté de 16,4% en juillet malgré l'imposition de ces droits punitifs et celles d'aluminium de 2%, selon les statistiques canadiennes.

A l'inverse, les importations canadiennes d'acier des États-Unis ont chuté de 39,6% pendant le même mois et celles d'aluminium de 5,2%.